logo Le moteur de recherche de la télé

L'idole d'Ono

La garde du Roi lion


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 6h55 sur France 3

– Quoi ? Il a dit "Hadithi" ?
– Ils sont tellement forts !
– Je me demande qui est le plus impressionnant.
– Je le sais. T'es le meilleur,
– Oui, Vas-v. Ono g
– Oui, vas-y, mon brave petit Ono !
– Je ne me sens pas bien.
– Je crois que je vais être malade.
– On a tous la tête qui tourne. Ils hurlent.
– Qui était le grand oiseau plein de plumes ?
– C'était Hadithi, l'aigle de légende, c'est un héros.
– On s'est fait battre par une légende. Mais ça, c'est super.
– Je devais te transmettre de la sagesse, mais c'est toi qui m'a appris une foule de choses. Veux-tu savoir pourquoi ? Car tu es naturellement doué, tu es un vrai héros.
– Bravo, félicitations !
– Chers animaux de la terre des lions, acclamons tous le grand Ono, l'inventeur du fameux tournoiement de toupie d'Ono ! BRAVO ! Sous-titrage MFP.
– Sois très prudent, Bunga.
– La situation est très délicate.
– Navré. Je ne comprends rien. T'as le bec dans un nid d'abeilles.
– Merci beaucoup.
– C'est... Ah !
– Je m'en occupe.
– Mes aïeux !
– La prochaine fois, vole sous le nid d'abeilles, au lieu de foncer dedans.
– Merci du conseil.
– Pourquoi tu étais si pressé ?
– Je venais vous voir, la garde du roi Lion.
– Qu'as-tu ?
– J'ai su que les pangolins répandaient leur odeur atroce. Cette histoire ne sent pas très bon.
– Ils ne le font que quand ils sont menacés.
– Allons voir ça.
– D'accord.
– Tant que la terre des lions existera...
– LA GARDE DU ROI LION LA DEFENDRA.
– Vu ce que j'entends, on approche.
– Vu l'odeur, c'est sûr. Qui peut me dire ce que je vois ?
– Aucune idée.
– Tu as perdu, Majinuni.
– C'est toi qui as perdu, Hafifu. Tu n'auras pas mieux que ma boule puante.
– C'est toi, le maboul puant. Ils rient.
– Je n'ai jamais vu de si gros babouins.
– Des babouins ? J'en doute.
– Mais ils agissent comme des babouins. et je connais tout le monde.
– Peu importe ce qu'ils sont. Qu'ils laissent ces pangolins. Hé, vous deux ! Relâchez ces pangolins.
– Mais c'est si drôle de leur appuyer sur le ventre.
– C'est vrai. Pouet ! Pouet... J'adore.
– Salut. On se connaît?
– Ote tes pattes, s'il te plaît.
– Si vous me promettez de ne plus embêter les pangolins.