logo Le moteur de recherche de la télé

Ludo


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 6h00 sur France 3

– Vous me volez mon chez-moi ?
– Il est temps de les apaiser. Messieurs, bonsoir.
– Quoi ? Encore un ?
– Youpi g
– Qu'est-ce qui lui arrive ?
– On est fichus.
– Adieu, la vie, les barbecues.
– Oh, c'est en panne ? Je peux vous arranger tout ça.
– La Chouette, vite, utilise l'arme du Phasme !
– Encore lui ! Il assure, la Chouette !
– Mon cher Putois, oublions ces querelles passées.
– Je ne sais même plus pourquoi nous étions en désaccord.
– C'était à propos d'un sandwich. Ou était-ce un pêcheur qui...
– Hé, regardez, ça marche.
– J'ai réussi à réparer votre machine à milk-shake. Qui en veut?
– Hé, la Chouette, tu ne veux pas un milk-shake de chenilles ? Il nous a sortis du pétrin.
– Et si on se débarrassait de tout cet attirail, cher ami ? A vous l'honneur.
– Trop aimable. Merci ! france.tv access
– "La Guerre des Chouettoiles."
– Salut, les amis !
– Tim la Chenille panée ?
– La reine a été kidnappée par Tom, le roi des Chenilles cramées. Il veut l'épouser. La chenille cramée a des jambes et des bras. Pas touche, la Chouette ! Tom retient la reine prisonnière sur sa planète. Il faut la libérer. Elle ne veut pas se marier avec Tom. Il a mauvaise haleine.
– Et alors ?
– Une fois marié, Tom va devenir l'empereur de toute la galaxie. Et il pourra utiliser le Panémégatron, une arme surpuissante qui détruit tout.
– On a un mariage à annuler sur la planète des Chenilles cramées ! On atterrit ici, loin des gardes. Après, on va jusqu'à l'enclos des Chenilles non évoluées. On les libère pour occuper les gardes et on rejoint le château.
– Compris. J'amorce l'atterrissage. C'est encore loin ? On aurait dû... Oh ?
– Alerte à l'intrusion !
– Qui va faire un gros dodo ? Tiens, en voilà deux autres. Oh... Elles ont des mini-bâtons !
– Va libérer les chenilles pendant que je sauve la Grenouille. Bien joué, la Chouette. Les gardes sont occupés à récupérer les chenilles. Allons au château.
– Préviens-nous si les gardes retournent au château.
– La voilà. Il faut la réveiller.
– Reste là. Nous, on va au château.
– Oui, chef !
– Majesté ! Majesté !
– Ah, enfin ! C'est affreux comme ce roi sent mauvais de la bouche.