logo Le moteur de recherche de la télé

Soir 3


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 0h05 sur France 3

– Toi, sûr de toi, tu arrives... Ah, canapé, ok!"
– M. Gasteuil : Je parle beaucoup aux Parisiens qui représentent maintenant très peu de membres de la population parisienne puisque 90% sont venus de la province pour vivre ici. C'est pour ça que je pense que les gens passent un bon moment, ils se retrouvent un peu dans ce que je raconte. On est très fiers et très heureux d'être là mais on arrive dans un bloc de glace. Pour moi, ça a été traumatisant. Au début, j'avais un spectacle où je parlais de télé, de musique, beaucoup de sujets qui me touchaient. En fait, le spectacle s'est rapproché de mes problèmes, de mes peurs et de mes angoisses en arrivant ici. Je suis très fier d'où j'en suis arrivé carje parle vraiment de sujets qui me touchent.
– C'est facile de s'attaquer aux bobos parisiens, ça s'est même déjà
– M. Gasteuil : Je m'attaque surtout à une personnalité... Les gens dont je parle, je les ai rencontrés à Paris mais ce sont ceux qui habitent dans toutes les grandes villes, qui font du vélo pieds nus, qui mangent du boulgour...
– Qu'est-ce qui fait votre différence?
– M. Gasteuil : Comme je vous le dis, mon histoire m'appartient. Qui mieux qu'un gars de Saint-Emilion peut raconter son périple à Paris? La différence, c'est mon histoire. Une bonne vanne, c'est du vécu et mon spectacle, c'est 100% de vécu. C'est un spectacle très riche. Je suis hyper heureux de le jouer chaque soir.
– On se retrouve aussi dans nombre de vos sketches. Vous avez fait les premières parties de Gad Elmaleh et Kev Adams dans les Zénith de France.