logo Le moteur de recherche de la télé

Affaire conclue : la chasse aux objets


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 17h05 sur France 2

– Qu'en pensez-vous, chers amis?
– Allez. Bel achat, félicitations.
– Trop tard, Gérald.
– Merci bien.
– C'est bien, c'est bien. Ils se sont bien défendus, Ils ont été au top.
– La stratégie de Gérald a fonctionné. Sandrine et Didier ont réalisé une excellente vente. Ils sont parvenus à dépasser de 550 euros le montant de l'estimation. C'est au tour de Paul de conseiller au mieux Régine et Irène sur la stratégie à adopter en salle des ventes. Rappelons que lors de l'expertise, Enora avait découvert que l'objet choisi n'était pas une coupe mais une bonbonnière orpheline de son couvercle.
– On n'est pas trop déçu,
– Pour l'instant, non.
– On s'attendait à la réaction de la coupe ou bonbonnière. C'est vrai que ça crée un désavantage mais la coupe est intéressante quand même.
– Au pire, s'il manquait le couvercle, la signature est bien sur le vase. C'est important.
– On peut le défendre au mieux, on va se battre pour ça.
– Tout le long, il faut avoir le sourire. Irène, vous avez un sourire remarquable. Régine...
– On va faire le sourire commercial.
– Comme on a dit, un pour tous et tous pour un!
– Allez!
– Régine et Irène s'avancent vers la salle des ventes, déterminées à défendre leur objet estimé à 250 euros. De son côté, Paul observera les échanges à quelques mètres de là grâce à des écrans.
– Bonjour.
– Allez, il ne faut pas faire la timide, Régine.
– Comment vous appelez-vous?
– Moi, c'est Irène.
– Et moi, c'est la reine de la nuit, Régine.
– On l'embrasse, d'ailleurs, c'est notre grande amie.
– Qu'as-tu fait à tes cheveux?
– Vous avez changé de couleur de cheveux?
– Quand même, on est fiancé, ma chérie. Je ne comprends pas. Tu me dis rien et tu changes
– Mais vous compensez.
– Oui, je suis compensé. Il y a longtemps, d'ailleurs.
– Plus qu'on pensait, d'ailleurs.
– Et vous venez d'où?
– Du Var, d'un petit village.
– Quel est votre lien de parenté?
– C'est ma maman.
– Et ma fille.
– Trop chou. Et vous nous apportez?
– Une coupe aux violettes, signée.
– J'avais acheté, il y a quelques temps, un minivase signature.
– C'est pour mettre les brosses à dents, tu te souviens?