logo Le moteur de recherche de la télé

Vivement dimanche


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 14h20 sur France 2

capture
– Quand quelqu'un me dit qu'il va réfléchir, je ne le prends plus. Donc il n'a jamais réfléchi...
– M. Drucker: Même s'il n'a pas le scénario?
– C. Lelouch : Surtout!
– M. Drucker : Claude te raconte et tu dis oui?
capture
– F. Huster : Quandj'étais jeune, à 15 ans, les premiers films de Lelouch commençaient à sortir et un jourj'ai vu ce film en noir et blanc avec un truand qui était dans une voiture, c'était un de tes premiers films, etj'ai trouvé que ce n'étaient pas des acteurs qui interprétaient des personnages mais des êtres humains. Je n'ai jamais trouvé Lino Ventura aussi bouleversant que dans "La Bonne Année", Anouk Aimée, Annie Girardot, Jean-Paul Belmondo... D'ailleurs, mon seul regret: pourquoi n'as-tu jamais fait tourner Alain Delon?
– C. Lelouch : Je ne sais pas, on est scorpion tous les deux!
– M. Drucker: Ils n'ont pas dit leur dernier mot...
– C. Lelouch : On a failli tourner plusieurs fois mais au dernier moment le hasard n'a pas voulu. Disons que c'est le hasard qui m'a empêché de tourner avec Alain.
– M. Drucker : Le hasard est pourtant un de tes thèmes favoris!
– C. Lelouch : Oui parce que je pense que la personne que j'aime le plus au monde, c'est mon agent, la personne qui m'a donné les meilleurs conseils. Et c'est vrai que je préfère le hasard à mon intelligence qui, elle, a peur de tout, a trop le sens des affaires, alors que le hasard a le goût de l'aventure et m'a emmené là où mon intelligence n'aurait jamais eu le culot de m'emmener. Doncj'aime le hasard, c'est grâce à lui que j'ai pu rencontrer de grands acteurs et c'est grâce au hasard que j'ai pu faire 50 films.
– M. Drucker : L'événement de cette année, ce sera quand même "Un homme et une femme" 50 ans après. La suite était dans ta tête depuis longtemps?
– C. Lelouch : Non, j'avais d'abord envie de rajeunir de 50 ans et c'était le meilleur moyen. Et quand on a fêté les 50 ans de "Un homme et une femme", Jean-Louis était avec Anouk, je les ai observés en train de discuter, de se sourire, de dire des bêtises... Je me suis dit: "C'est des enfants et je ne peux pas ne pas les Ce que je ressentais était indescriptible, j'avais devant moi la force du temps qui passe.
capture