logo Le moteur de recherche de la télé

Tout le monde veut prendre sa place


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 12h00 sur France 2

capture
– La météo ! Quand il fait beau, le métier est agréable, sinon c'est éprouvant.
– Ça reste physique, même s'il y a des treuils.
– Les jambes, l'humidité, les mains. Quand il fait mauvais temps, on a les protections, mais la face prend.
– Vous êtes combien sur le bateau ? On fait 4 en mer et 2 à terre.
– Ils font le grand écart ! "J'arrive !"
– On fait un roulement. Toutes les semaines, 2 partent en vacances et 2 reviennent.
– Ce sont des membres de la famille, des personnes que vous employez ?
– Non. Je suis matelot.
– Vous êtes employé par l'un des 4. On ne se choisit pas spécialement. Certaines personnes se plaignent de l'ambiance au travail, mais ils peuvent aller au troquet. Là, sur un bateau, on vit ensemble. On est obligés de s'entendre.
– Oui, sinon c'est très long.
– Ça sent le vécu.
– Non, pas du tout. vous pêchez qui ?
capture
– Un peu de tout. Y a ma femme derrière !
– C'est elle qui me l'a dit !
– Un peu de tout : encornets, bars, seiches, merlans, merluchons.
– Dans vos filets, vous attrapez aussi quelques saloperies ?
– Oui, beaucoup !
– Vous avez le sentiment que c'est de plus en plus ?
– Oui. Même un papier qui venait de Chine !
– Qui avait suivi tous les courants ! Il y a beaucoup de plastique ?
– Beaucoup : bidons, bouteilles...
– C'est fou !
– Ce n'est pas que les marins qui font ça.
– Je n'ai jamais dit ça ! On est les 1ers fautifs. On se dit : "C'est pas grave."
– Quand on pêche, on ramasse. Et quand on débarque la pêche, on débarque.
– Vous faites nettoyeur des mers. Bravo ! Vous avez deux enfants.
– Oui, Louane et Milan.
– Ils sont appelés à venir vous aider sur le bateau ? 'J'e5Père pas.
– Vous voulez arrêter la tradition familiale ?
– S'il veut faire ce métier, il le fera, avec plaisir.
– Votre papa vous a demandé votre avis ?
– Il ne voulait pas que j'aille à la mer. C'est ma mère qui a décidé : "Il fera ce qu'il voudra."
– Vous aviez envie de ça.
– Mais pas pour vos enfants.
– Je n'espère pas.
– Pourquoi, si vous aimez ce que vous faites ?
capture