logo Le moteur de recherche de la télé

Spéciale Rameaux

Le jour du Seigneur


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 10h35 sur France 2

capture
– L'un des malfaiteurs suspendus en croix l'injuriait:
– "N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même et nous aussi!"
– Mais l'autre lui fit de vifs reproches:
– "Tu ne crains donc pas Dieu! Tu es pourtant un condamné, toi aussi! Et puis, pour nous, c'est juste: après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n'a rien fait de mal."
– Et il disait:
capture
– "Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume."
– Jésus lui déclara:
– "Amen, je te le dis: aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le paradis."
– C'était déjà environ la 6e heure, c'est-à-dire midi. L'obscurité se fit sur toute la terre jusqu'à la 9e heure, car le soleil s'était caché. Le rideau du sanctuaire se déchira par le milieu. Alors, Jésus poussa un grand cri:
– "Père, entre Tes mains, je remets mon esprit."
– Et après avoir dit cela, il expira. A la vue de ce qui s'était passé, le centurion rendit gloire à Dieu:
– "Celui-ci était réellement un homme juste."
– Et toute la foule des gens qui s'étaient rassemblés pour ce spectacle, observant ce qui se passait, s'en retournaient en se frappant la poitrine. Tous ses amis, ainsi que les femmes qui le suivaient depuis la Galilée, se tenaient plus loin pour regarder. Alors arriva Joseph. Il attendait le règne de Dieu. Il demanda le corps de Jésus. de
– le descendit de la croix, l'enveloppe dans un linceul et le mit dans un tombeau taillé dans le roc où personne encore n'avait été déposé. C'était le jour de la préparation de la fête. Et déjà brillaient les lumières de Saba. Les femmes qui avaient accompagné Jésus depuis la Galilée suivaient. Elles regardèrent le tombeau pour voir comment le corps avait été placé. Puis elles s'en retournèrent et préparèrent aromates et parfums. Elles observèrent le repos prescrit pendant le sabbath. Acclamons la parole de Dieu.
– C'est le père Nicolas Guillou, prêtre du diocèse de Rennes, qui prononce l'homélie.
capture