logo Le moteur de recherche de la télé

L'argent, la répartition des richesses

Présence protestante


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 10h05 sur France 2

capture
– Et la rémunération des actionnaires a pour objectif de financer un projet, de financer des actions au service du plus grand nombre. Et donc l'argent a pour finalité de circuler, d'encourager les initiatives, de supporter le plus grand nombre de personnes, pour aller vers un bien commun, un mieux-être, et un partage des richesses. Si l'argent circule, dans l'économie sociale et solidaire, il est redistribué sans l'intervention de l'Etat.
capture
– Ça rejoint ce que dit F. Dermange sur le partage des richesses. Car l'argent mauvais, c'est celui qui ne sert pas aux autres, c'est ça ?
– Jésus donne une parabole très éclairante, celle des Ouvriers de la dernière heure. Le maître passe un contrat avec des ouvriers, qui travaillent tant d'heures pour tel salaire. Et à la fin, les ouvriers reçoivent l'argent convenu. Et il y a des ouvriers qui ne travaillent qu'une heure. Et le maître leur donne la même chose, ce qui énerve les premiers. Que veut dire Jésus ? Voilà : "Il y a la logique de l'économie, de l'échange, du travail.
"Et ça, ça existe, et ce n'est pas mauvais en soi. "Mais une autre logique se superpose à celle-là "qui fait que, le soir, on a besoin de son salaire pour vivre." Il faut pouvoir conjuguer les 2 logiques : il faut reconnaître l'économie mais aussi la précarité de celui qui n'a pas travaillé parce qu'on ne lui a pas donné de travail, mais qui a besoin de son salaire. Comment conjuguer ces 2 logiques ? Sans nier l'économie, tout ne passe pas par elle. On n'existe pas qu'à travers ce qu'on a à offrir sur le marché du travail.
capture