logo Le moteur de recherche de la télé

A l'origine, Berechit


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 9h20 sur France 2

– Tout ça est une responsabilité pour les juifs. Beaucoup se demandent pourquoi le peuple juif est un peuple élu, et choisi. Ils pensent que c'est un système de grades, qu'on nous choisit pour être au-dessus d'autres. Non, vous êtes choisis pour accomplir une mission : être les serviteurs de Dieu, et Le représenter sur Terre. C'est aussi le message à transmettre. Nous ne sommes pas seulement libres, nous ne sommes pas libres.
– Il est écrit ceci, dans les Pirkei Avot : "Ne lis pas 'Iibre', lis 'gravé'." La liberté et les tables de la loi, qui sont gravées, font donc un. Celui qui est libre est celui qui a accompli les mitsvot, les commandements de Dieu. On ne peut pas dire que la liberté c'est faire ce que l'on veut. Les animaux font ce qu'ils veulent. Un chimpanzé, en Afrique, fait ce qu'il veut. Ce n'est pas ça, la liberté. Etre un animal sans contraintes ce n'est pas la liberté. La liberté, c'est arriver à prendre le contrôle de ses instincts, de ses instincts animaux.undefined
C'est-à-dire, nous sommes tous attirés par des envies : de tricher, de voler, de mentir, d'aller n'importe où, de travailler tout le temps, de ne pas travailler du tout. La Torah nous donne un cadre, un cadre de vie. La liberté, c'est arriver à vivre dans ce cadre, et comprendre que ce cadre est le meilleur moyen de s'exploiter, et de devenir des hommes. Des hommes et non des animaux. C'est ça qui se passe à Pessah. Nous passons d'un moment où nous sommes des serviteurs, purement matériels, nous sommes entourés d'idoles... Il faut savoir que, avant la sortie d'Egypte, le peuple juif était descendu au 49e degré d'impureté. On dit que, à quelques heures près, il serait descendu si bas qu'il ne serait plus ressorti. Dieu l'a sauvé à ce moment-là. Comment? En le faisant remonter. Il lui a dit: "Maintenant, tu te libères de tes idoles, "tu sacrifies un agneau, "tu te libères de ton hametz", comme on dit, "de ton 'Ievain', "tu vas sortir vite, "tu te libères l'esprit et tu vas monter." Après la sortie d'Egypte, on compte 49 jours et on arrive au don de la Torah.