logo Le moteur de recherche de la télé

A l'origine, Berechit


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 9h20 sur France 2

– Des marionnettes, des enfants qui préparent des scènes, où ils jouent aux esclaves, ils jouent à ceux qui sortent d'Egypte, en faisant leurs valises très vite. Y a plein d'idées ! Avant Pessah, il faut se préparer à la soirée de Pessah. Chaque père doit se préparer avec la Haggada, en lisant la Haggada de Pessah à l'avance, et doit préparer une mise en scène, qu'il doit montrer à ses enfants. On a un défi, devoir transmettre chaque année la même histoire. Et, chaque année, émerveiller les enfants avec cette histoire. C'est difficile ! On peut le faire 5, 6 ou 7 ans, les enfants diront : "Oui, on a compris !" Il faut faire passer chaque fois un nouveau message. C'est un vrai travail. L'Halakha précise qu'il faut préparer Pessah dès le lendemain de Pourim, voire le soir même. A la fois les lois de Pessah, de hametz, de matsoth, etc., mais aussi le moyen de transmettre.
– Nous devons nous adresser à nos enfants, et c'est intéressant : pour les choses sérieuses, on laisse les enfants de côté, dans leur chambre, tandis qu'on aborde un sujet important, la sortie d'Egypte. Là, la Torah prend encore le contre-pied d'un élan naturel. On intègre l'enfant, il est le héros de la soirée du Seder, tout tourne autour de lui, de sa compréhension, il faut un dialogue. D'ailleurs, la Haggada s'adresse à lui. Et le texte dit : "Si tu n'as pas d'enfant à qui raconter "l'histoire de la sortie d'Egypte, "raconte-la à toi-même. "Voire à l'enfant qui est en toi."
– Nous, on voit souvent l'enfant... On parle d'un être inférieur, aux capacités intellectuelles inférieures. Dans le monde juif, ce n'est pas du tout ça. On voit l'enfant comme un futur adulte. Quelqu'un à qui on doit transmettre le maximum d'informations. Plus on met la barre haut quand il est jeune, mieux il va se développer. Les enfants, je peux le dire d'expérience, les questions que mes enfants m'ont posées à Pessah ont raffermi ma émouna. Car ils avaient d'excellentes questions sur ces événements. Donc, le fait de parler à ses enfants, ou à quelqu'un qui ne connaît pas ces événements, ça nous permet à nous d'apprendre encore plus.