logo Le moteur de recherche de la télé

A l'origine, Berechit


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 9h20 sur France 2

– Comment nos maîtres, dans la tradition rabbinique, présentent-ils ce 5e verre, et où en sommes-nous par rapport à ça ?
– En fait, dans n'importe quelle fête juive, on nous laisse toujours la suite, le dernier mot. On ne veut pas penser qu'un événement a eu lieu et que la fête est terminée. Il y a eu l'indépendance d'un pays, Israël, en 1948, on pourrait se dire que la fête est finie. Mais c'est une ligne de départ. En permanence, on nous dit: "La fête a eu lieu, "mais vous devez perpétuer le message." La fête de Pessah, par rapport aux autres fêtes, est celle qui va en permanence nous recadrer sur notre émouna, et sur le fait que Dieu est présent. on nous laisse le dernier mot. Les générations d'aujourd'hui doivent perpétuer quelque chose. Nous sommes dans l'attente du Messie, dans l'attente d'un événement qui va se passer, une délivrance finale. En attendant, on nous demande L'erreur serait de se dire que l'événement a eu lieu, et que je suis juste un observateur. On nous demande d'être des acteurs. C'est ce qu'on nous demande, lors de la fête de Pessah.
– "Pessah", en hébreu, "Pe sah", "la bouche qui parle". Car cet événement n'est pas qu'historique, il n'est pas qu'inscrit dans un livre d'histoire, il n'est pas à laisser inscrit même dans le livre de la Torah, mais dans nos mots, sur notre bouche, pour le transmettre entre les générations, pour le vivre pleinement. Je vous souhaite une très bonne fête de Pessah. france.tv access
– Bonjour. Bienvenue sur la "Place des Protestants". L'argent ne fait pas le bonheur mais y contribue. Qu'en pensent les protestants ? Merci à vous 4 d'avoir accepté notre invitation. Serge Herrbrech, bonjour.
– Bonjour.
– De St-Dié-des-Vosges. Vous avez créé votre PME il y a 40 ans. Vous avez connu joies et difficultés avant de vendre votre affaire en 2011. Pourquoi?
– Parce qu'on avait un projet de vie un peu différent. On a réussi à vendre l'entreprise dans un but de nouveau projet. Aujourd'hui, je suis pasteur. J'ai d'ailleurs exercé le pastorat pendant 13 ans, tout en étant chef d'entreprise.