logo Le moteur de recherche de la télé

Islam


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 8h50 sur France 2

– de quoi alimenter sa spiritualité et son cheminement vers Dieu et on va trouver dans les recueils de la tradition prophétique un ensemble de textes qui restituent comment le Prophète était au quotidien, comment il administrait la communauté des croyants. La question sous-jacente, c'est dans les recueils de textes prophétiques, quelle est la part du normatif, c'est-à-dire de ce qui est imposé comme code de conduite et quelle est la part de l'optatif, de ce qui peut s'apparenter à une éthique mais qui n'est en rien imposé aux musulmans. Et là, nous entrons dans un débat qui semble aujourd'hui être assez délicat chez les musulmans contemporains.
– La jeune fille et le jeune homme décrivent la Sunna de deux points de vue différents, le jeune homme a l'air de s'être documenté ou d'avoir suivi les enseignements d'un savant et la jeune fille essaie d'interpréter la Sunna par rapport à sa vie quotidienne, elle a bien compris que la Sunna, moi, j'utilise souvent cette expression, c'est ce que Freud appelait l'idéal du Moi. C'est-à-dire, c'est la culture. Mais si vous voulez, le problème qui se pose, qui était d'ailleurs posé par le jeune homme, c'est celui du débat sur l'authenticité, en réalité... Pour les premiers docteurs de la loi, ceux qui ont fabriqué le concept de Sunna et qui l'ont imposée par la force, ils l'ont parfois traitée comme supérieure au texte coranique. Vous savez que pour la Sunna peut abroger le Coran et même certains disent le Coran ne peut pas abroger la Sunna. La Sunna, si elle se limitait aux règles, c'est la partie la plus connue, mais la Sunna, c'est un ensemble de traditions. Si on entend par Sunna le corpus du hadith, il y a beaucoup de hadiths qui n'ont rien à voir avec les normes. Il y a des hadiths de caractère théologique, sur l'enfer, sur le paradis, sur l'intercession du Prophète... Il n'y a pas que du normatif.
– Mais contrairement à la parole de Dieu, la parole coranique sacrée, la Sunna n'est pas auréolée de cette sacralité. Mais pourtant certains donnent un caractère sacré à cette Sunna.