logo Le moteur de recherche de la télé

Rencontres à XV


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 8h05 sur France 2

– Il y a un lien de confiance
– Evidemment qu'il y aura un contrat. Mais il n'a jamais été question de contrat entre nous. C'étaitjuste un contrat moral.
– On a commencé à en discuter.
– Les bons comptes font les bons amis, les bons projets aussi. Celui de l'Aviron est de ne surtout pas griller les étapes.
– On jouera tout le temps pour gagner, mais ce serait prématuré de monter en Top 14 l'année prochaine. Dans 2 ou 3 ans, il faut envisager de donner à ce public du Top 14. Les jeunes ont des qualités pourjouer en Top 14, mais il faut être prudent.
– Pour l'heure, la priorité de faire un match de phase finale est celle de l'Aviron. Et de ce côté-là, Bayonne a le savoir-faire.
– Jean Abeilhou : Et comme certains le disent à Bayonne, "Avec un XV qui impressionne, inutile que l'on fusionne." Prochain rendez-vous sport:"Stade 2". Et sur la 3, ily aura le Marathon de Paris. On se retrouve dimanche prochain. Bonne semaine.
– Bonjour et merci de nous retrouver ce matin dans "Sagesses bouddhistes". Nous allons aborder aujourd'hui un concept difficile, celui de la vacuité. Enseigné dès le début par le Bouddha, ce concept fut rapidement mal compris et même utilisé avec contresens, faisant passer le bouddhisme pour du nihilisme. Nagarjuna, un moine indien qui vécut il y a 2 000 ans, révéla la dimension réelle du message. Il s'attacha à enseigner la doctrine de la vacuité par le lâcher-prise et fut reconnu par le bouddhisme mahayana. Avec notre invité, Gérard Pilet, nous verrons comment Nagarjuna expliqua la vacuité, comment notamment il poussait l'entendement à lâcher prise au moyen d'un raisonnement assez radical, le Tétralemme. Bonjour ! Autrefois, professeur de philosophie, vous êtes moine dans la tradition zen soto. Ex-disciple de Me Deshimaru, vous enseignez le dharma au dojo d'Annonay, en Ardèche mais aussi au cours de sesshin dans toute la France et même en Europe et vous avez publié plusieurs ouvrages sur la pratique du zen. Merci d'être avec nous aujourd'hui. Tout d'abord, Gérard Pilet, qui était Nagarjuna ?
– Alors, Nagarjuna était un moine bouddhiste du 1er siècle après Jésus-Christ, seconde moitié du 1er siècle après Jésus-Christ, né dans le sud de l'Inde dans une famille de brahmanes.