logo Le moteur de recherche de la télé

La fascinante histoire de Koko, le gorille qui parle


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 7h10 sur France 2

– C'était fini. C'est la nature même de la science. On ne croit que ce qu'on voit. dénonce le projet Koko. Son argument majeur: le gorille ne fait qu'imiter Penny pour obtenir une récompense.
– Ce n'était pas un scientifique en marge. C'était un chercheur éminent et beaucoup ont considéré ses propos comme définitifs. Depuis le début de ces expériences, il y avait un fossé énorme entre ce que faisaient ces animaux, ou ce qu'on croyait qu'ils faisaient, et ce que l'on était en mesure de PFOUVG l'.
– L'expérience avec Koko ne respectait pas les protocoles scientifiques habituels, mais montrait : "Ce gorille parle en langue des signes." Cela ne fait aucun doute.
– Vous tissez un lien affectif très fort. Il vous regarde dans les yeux comme le ferait un bébé, et vous avez l'impression de lire dans ses pensées. Vous en déduisez qu'il comprend ce que vous dites exactement Mais les primates n'ont aucune idée de ce qui se passe dans la tête des autres.
– Certains considèrent les animaux comme des jouets articulés, sans aucune conscience ou communiquer. Pour moi, c'est profondément ennuyeux.
– Je ne remets pas en question la relation très forte entre P. Patterson et Koko. Mais de là à ce qu'elle génère un langage, c'est une tout autre question.
– Suite aux affirmations du Pr Terrace, une partie de la communauté scientifique tourne le dos au projet Koko. Et maintenant que la thèse de Penny est terminée, l'université de Stanford refuse de continuer à l'héberger. L'époque des expériences sur le langage chez les primates semble prendre fin.
– C'est devenu difficile d'obtenir des financements. Quand vous n'obtenez déjà que peu de ressources, ça n'arrange rien qu'un grand ponte du milieu scientifique déclare que vos recherches n'ont pas de sens. Il y avait soudain deux catégories de chercheurs. Ceux qui renonçaient à leur singe pour conserver leurs liens avec la communauté scientifique et ceux qui renonçaient à leurs liens avec la communauté scientifique pour conserver leur singe. Penny faisait partie de la deuxième catégorie.
– Penny déplace ses gorilles à Woodside où elle va poursuivre son travail avec Koko, persuadée que le cerveau d'un primate est plus développé que ce qu'affirme le Pr Terrace.