logo Le moteur de recherche de la télé

La fascinante histoire de Koko, le gorille qui parle


diffusion le dimanche 14 avril 2019 à 7h10 sur France 2

– Ils l'ont attachée pour la mettre sous perfusion et lui sauver la vie.
– Elle avait contracté un parasite intestinal très dangereux. en est mort. Koko s'en est sortie grâce aux soins intensifs.
– On décide alors de ne pas rendre Koko à sa mère de peur que celle-ci ne la rejette après cette séparation. La petite est élevée par le personnel dans l'orphelinat du zoo pendant 6 mois.
– Quand je suis retournée au zoo, le soigneur m'a demandé si je voulais voir Koko. J'ai répondu : "Bien sûr." Elle était à l'orphelinat, et il m'a emmenée la voir. Le premierjour, quand je l'ai retrouvée, elle était très agitée. Elle courait partout et m'a même pincé la cheville.
– Quelques jours plus tard, Penny a commencé à travailler avec Koko au ZOO.
– Et Ron, lui, a commencé à les filmer toutes les deux. Une relation basée au début uniquement sur l'apprentissage de la langue des signes.
– J'ai choisi de me concentrer sur trois signes. "Manger", "boire" et "encore". Ces signes allaient revenir souvent pour motiver Koko pendant toute une journée.
– Penny place les mains de Koko dans la bonne position en espérant qu'elle reproduise le signe seule.
– Ça s'est passé très vite. Je pensais que ça prendrait plus de temps.
– Au tout début, Koko apprend environ un nouveau signe par mois.
– Penny faisait travailler la petite, mais Koko était très intelligente.
– Il s'est produit quelque chose d'assez miraculeux. Ce n'était pas comme marcher sur la Lune pour la première fois, mais on avait le sentiment qu'un pont avait été franchi. Un être humain communiquait avec des animaux, et cet animal communiquait en retour.
– Très vite, Penny remarque que Koko associe plusieurs signes quand elle veut quelque chose.
– Koko adorait avoir quelqu'un avec elle pendant des heures. Un lien très fort s'est créé entres elles. Koko avait envie d'apprendre à communiquer et elle était curieuse de tout.
– Le fait d'avoir passé du temps ensemble quand Koko était petite les a rapprochées comme une mère et son enfant.
– On ne s'attend pas à ce qu'un gorille se comporte ainsi. Tout le monde pense à King Kong, à un gros singe stupide, sans jugeote, énorme, colérique.