logo Le moteur de recherche de la télé

Pachyda le maladroit

Tilly et ses amis


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 6h41 sur France 5

– Miam ! Miam ! Croc ! Croc !
– Peux-tu me passer le sucre,
– Pachyda 7 Tilly toussote. Pachyda g On ne mange pas de biscuits, le matin. Tu le sais.
– Désolé, Tilly, mais les biscuits m'appelaient.
– Ils parlent? C'est ça. Loin des yeux, loin du coeur.
– Non, ils continuent de m'appeler.
– Oh non !
– Bonne idée, si on fait du bruit, Pachyda n'entendra pas les gâteaux. Pachyda soupire.
– Ha ! Croc croc ! Croc croc ! Ha ! Ha!Ha!Ha!
– Excusez-moi ! Vous faites trop de bruit. Mon ukulélé est super. On doit plus l'entendre. Poulette joue mal.
– Je ne dois pas m'approcher. Vilains pieds ! Non, non et non ! Absolument pas ! Sa trompe grince. Alors peut-être juste une moitié ? Ni vu, ni connu... Pachyda gémit.
– Vous avez entendu ?
– Oui, on aurait dit un crac.
– Plutôt un pif, paf, poum...
– Non, c'était bien un crac. Les maracas.
– Ça ressemblait à ça ?
– Non, plutôt à ça...
– Non, c'était comme ça !
– Non, c'était un son de ce genre !
– Non, ça faisait croc croc croc !
– Non, c'était Wiggle Wiggle Woo !
– Crac ! Crac ! Crac !
– La boîte de biscuits est intacte. Par contre, le tabouret est brisé. Oh ! Quel maladroitje fais ! Il vaut mieux que j'en parle à Tilly. Devrais-je vraiment la déranger ? Je dois le réparer moi-même. C'est facile. J'ai juste besoin d'un petit peu de ruban adhésif. A' l'e l Hou i?! J'ai aggravé la situation. Le siège n'est pas réparé. Je sais ce dontj'ai besoin. Les outils de Tilly sont parfaits pour réparer un marchepied. Juste un bon coup avec le marteau... Attention ! J'ai fissuré le mur. Au moins, le marteau n'a rien. Le marteau grince. Bruit sourd. Ça ne va pas. Je suis vraiment Pachyda soupire.
– Alors, dis-nous ! Les biscuits t'appellent toujours, Pachyda 7 Où est-il ?
– Que s'est-il passé ici ?
– Hector, qu'as-tu fait?!
– Moi ? Rien du tout!
– Quel bazar !
– Mais... moi... Je n'ai rien fait!
– Ce n'est pas grave, Hector. Les accidents, ça arrive.
– Je le sais, mais ce n'est pas moi.
– Pachyda, c'est toi qui es l'auteur Non, ce n'est pas de ma faute.
– Cela doit être Hector qui a mis ce désordre.
– Il tient le marteau.
– Nous allons t'aider à mettre de l'ordre.