logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 13h00 sur TF1

– Nous devons prendre des décisions claires, fermes pour que ça ne se reproduise plus.
– Paris vient de vivre son 18e samedi de manifestations particulièrement violentes. Le président, lui, est dans les Pyrénées pour un week-end de ski, après sa tournée en Afrique. Pendant ce temps, à Paris, les violences sont sur tous les écrans et les critiques de l'opposition sur les réseaux sociaux. Dans l'après-midi, le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur étaient allés soutenir les forces de l'ordre mobilisées dans la capitale.
– Les minutes sont très longues.
– Ce n'est qu'à 19h que la présidence a communiqué sur le retour du chef de l'Etat à Paris.
– Il n'y a pas besoin du président de la République pour maintenir l'ordre à Paris. On a voté il y a quelques semaines une loi anticasseurs. Il faut le plus rapidement possible qu'on puisse l'adopter pour donner les moyens à la police de faire en sorte qu'en amont, on empêche ceux qui viennent casser d'être présents tous les samedis à Paris.
– Je réclame qu'il opère la dissolution de ces groupuscules d'extrême gauche qui sont connus, y compris lorsqu'ils viennent de l'étranger. Ce sont des organisations anarchistes qui sont connues. COTITIUGS.
– Cet après-midi, Edouard Philippe travaillera avec le ministre de l'Intérieur aux mesures de fermeté demandées hier soir par Emmanuel Macron.
– A.-C.Coudray: Au-delà de l'action politique, que pensent les Français de tout cela? Hier, dans les témoignages, on a entendu certains Gilets jaunes justifier ce qui s'est passé. Nous sommes allés à Sète dans l'Hérault, une région où le mouvement a été très actif au début.
– Sète, à plus de 750km des Champs-Elysées. Et pourtant, tous ici ont en tête les images de violences parisiennes.
– Sur la plus belle avenue du monde, les Champs-Elysées, je suis pour les Gilets jaunes, mais pas pour la casse.
– Le Fouquet's en feu, une vieille dame au 3e étage, avec un enfant On peut se poser des questions.
– Dans les halles, beaucoup sont indignés, ne comprennent pas.
– C'est aberrant qu'on démolisse tout.