logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 13h00 sur TF1

capture
– C'était assez audacieux, peu de temps après l'éruption.
– Cette maison, aujourd'hui inhabitée, est ouverte au public.
– Nous sommes dans le bureau de monsieur Depaz. Voici son portrait. On a aussi un document assez exceptionnel. Ça n'est pas un document de Depaz, mais il est daté du 6 mai 1902, juste avant l'éruption. Il explique à son fournisseur qu'il ne faut plus lui envoyer de marchandises, car il ne pourra pas les transformer. On voit plus bas dans la lettre que "si cela continue, à mon avis, nous en avons encore à voir." 2 jours après, effectivement, ils étaient tous morts.
– Lorsqu'il revient à Saint-Pierre, au milieu des décombres, Victor Depaz va aussi chercher des objets ayant appartenu à sa famille.
– C'est fragile. On voit ce verre qui a fondu avec la chaleur du volcan. C'était terrible. Ce ne sont pas des objets particulièrement originaux, mais la chaleur leur donne ce poids de l'histoire.
capture
– Au début du XXe siècle, Saint-Pierre est une ville portuaire connue dans le monde entier. Sa cathédrale, ses rues, ses maisons, ses bâtiments publics lui valent le surnom de "petit Paris". Quand le volcan entre en éruption, il est trop tard. Les autorités n'avaient pas fait évacuer la ville. 28 O00 personnes vont périr.
– Bienvenue à Saint-Pierre, bienvenue à bord du petit train, le Cyparis express.
– Certains vestiges de la catastrophe sont toujours visibles et attirent les touristes.
– Les enfants dans le cachot, tout de suite.
– Et en entrant dans cette cellule, on se retrouve dans le cachot de Cyparis, coupeur de canne, buveur de rhum. Ce prisonnier est un miraculé.
– Il y a une épaisseur de sol qui s'est arrêté ici. C'est grâce aux ouvertures derrière qu'il a pu glisser le bras à travers les barreaux pour glaner quelques gouttes de pluie et ne pas mourir déshydraté. Il va rester dans le cachot enfermé pendant 3 jours, se croyant seul au monde. Il est brûlé, blessé, mais personne ne lui répond. Il imagine qu'il s'est passé quelque chose de terrible. Ce sont des pillards qui vont faire du bruit, attirer son attention, lui qui se croyait tout seul au monde.
– L'incroyable histoire de Cyparis va intéresser le monde du spectacle. On l'engage même pour une tournée aux Etats-Unis.
– Ça a été le 1er homme noir célèbre aux Etats-Unis, dans le monde du spectacle, grâce à cette tournée avec Barnum. Ludger Sylbaris, c'est un homme qui a survécu au jour du jugement dernier. C'était vraiment un phénomène. On racontait son histoire. Il exhibait ses blessures fièrement.
– Lucas Vallerie a travaillé 3 ans sur ce sujet. Sa BD permet de mieux comprendre le drame de 1902. C'est aussi une plongée dans l'histoire des Antilles françaises.
– Cyparis n'était pas le seul survivant. Il y avait aussi le cordonnier et peut-être d'autres. Mais il y en a un autre, qui est encore vivant, le dernier survivant encore aujourd'hui, c'est cet arbre, que vous voyez ici, majestueux. A l'époque, il était brûlé, cramoisi. Il a résisté à tout ça, à l'onde de choc, à la nuée ardente. Mais il devait avoir de sacrées racines
capture