logo Le moteur de recherche de la télé

Automoto


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h05 sur TF1

– Car à cette adresse, pas loin de l'aéroport de Los Angeles, se trouvent les ateliers d'un certain Carrol Shelby, père de l'AC Cobra et qui fera gagner les GT4O au Mans quelques mois plus tard, va s'occuper de muscler cette Mustang. Ainsi naquit la Shelby GT 350, qui donnera au modèle ses galons de sportive dans toutes les grandes courses du monde. Aujourd'hui encore, le cobra, symbole de Shelby, orne les dernières générations de GT 350. C'est l'une des principales adversaires de la Mustang. La Dodge Challenger SRT est la digne héritière, le clone de sa grand-mère née en 1970. Avec toujours la même recette: une grosse berline coupée ultra agressive avec un gros V8. Vrombissement du moteur. Alors forcément, derrière le volant, on est plus en mode porte-avion qu'en mode trottinette. Il y a beaucoup de poids à l'avant avec cet énorme moteur. D'abord, la seule chose que l'on voit en conduisant, c'est cet immense capot qui n'en finit plus. C'est vrai, un muscle car préfère les lignes droites que les virages. Alors forcément, on se dit qu'une BMW M4, c'est mieux, une Audi RS5, une Mercedes AMG... Peut-être, oui. Mais ici, aux Etats-Unis, ils s'en Et pour une raison bien précise. Car les Américains, leur dada, c'est la course en ligne droite. Le dragster chez nous. Aller le plus vite possible sur un quart de mile, soit environ 400 m. Voilà donc à quoi ont été biberonnés les Américains après la Seconde Guerre mondiale. Il fallait trouver des voitures légères pour y coller des moteurs ultrapuissants. Ainsi naquirent les muscle cars dont voici le 1er rejeton: la Oldsmobile Rocket 88 en 1949. Nous nous sommes rendus chez RK Motors, en Caroline du Nord, dans le plus beau garage de muscle cars du pays pour retrouver l'un de ces dinosaures. C'est la Chevrolet 210. L'un des 1ers muscle cars. Un des plus bidouillés dans les Celui-ci développe plus de 450 ch.
– Ces moteurs aux grosses cylindrées tournent toujours très bas avec ce son rauque. Il y a rien qui ressemble à un V8 américain. A l'époque, les gars modifiaient tout ce qu'ils trouvaient.