logo Le moteur de recherche de la télé

Le 12.45


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 12h45 sur M6

capture
– Quand l'art permet aux autistes d'exprimer les sentiments. Les peintures de Paul-Henri sont actuellement exposées à Paris. Lucille, 16 ans, est en permanence en train de crayonner.
– Là, c'est plus du pastel sec.
– Lucille a 16 ans. Paul-Henri, 24. Tous 2 autistes, c'est la découverte du dessin qui leur a permis de se réaproprier des émotions souvent compliquées à vivre et à partager. En 2013, nous avions rencontré Lucile, 10 ans.
– C'est la production de ces 3 3 derniers jours de dessin.
– 6 ans plus tard, la pile de dessins s'est agrandie. Une particularité en plus.
capture
– Je les ai mis de côté.
– Avec ses dessins, Lucile expose ses voyages. En 6 ans, ses personnages ont fait le tour du monde. Sa dernière aventure: être exposée au musée d'Art moderne de Lille, où elle a pu exprimer sa 2e passion en donnant un concert.
– Le milieu artistique offre des perspectives. Ça lui donne confiance. Tous ses questionnements, elle les met librement sur le papier.
– Un trouble qui touche 1 à 2 % de la population française. Il n'existe aucun traitement. Alors, pour Paul-Henri, le dessin a joué ce rôle. Souffrant d'un symptôme d'Asperger, c'est à la suite d'une hospitalisation qu'il découvre ce qui allait devenir une nouvelle passion et un exutoire.
– Ça m'a beaucoup aidé pour être bien focus. C'est une bonne thérapie pour ne pas trop s'éparpiller.
– Une activité sans codes ni frontières qui a permis au jeune homme qui souffre également de problèmes de coordination motrice et d'un léger daltonisme de retrouver confiance en lui.
– Les gens peuvent trouver ça bizarre, que le ciel soit violet. vers quelque chose de plus abstrait.
– Un changement auquel a assisté avec beaucoup d'émotion la mère de Paul-Henri.
– Au fur et à mesure, il s'est raccroché au réel.
– Cette galeriste a eu le coup de coeur pour les oeuvres du jeune artiste et a décidé de l'exposer.
capture