logo Le moteur de recherche de la télé

Savoureux Mexique

Echappées belles


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h30 sur France 5

capture
– Goûter des "escamoles", c'est retourner aux sources de notre alimentation. C'est important que les gens qui ne sont pas d'ici goûtent les "escamoles".
– Avant l'arrivée des colons espagnols au 16e siècle, les Mexicains mangeaient des insectes. Aujourd'hui ils redécouvrent cette nourriture. Angeles est cuisinière. Elle s'approvisionne à La Merced, le marché le plus populaire de la ville.
– Bonjour. Comment ça va ? Vous avez quoi comme insectes ?
– Angeles est une adepte des insectes qu'elle aime cuisiner. Sur cet étal, des sauterelles, des vers, des punaises.
capture
– On les consomme vivantes. Ou dans la sauce. Manger des insectes est associé à la pauvreté. On pense que les pauvres sont ceux qui mangent des insectes. Mais c'est l'aliment du futur. Avec le temps, ça va se substituer à la viande. C'est moins préjudiciable au développement humain, plus durable. Gracias.
– Savoureux et riches en protéines, les insectes sont un ingrédient incontournable de la cuisine d'Angeles. Pour séduire les plus réticents, elle a une astuce.
– On garde les insectes dans les éléments de la cuisine mexicaine. La tortilla sera bonne car le ma' l's vient d'ici. On y ajoute des sauterelles. Quand tu manges la tortilla, tu ne vois pas les sauterelles. Tu les goûtes.
– Sauterelles incorporées aux tortillas. Fourmis mélangées à la sauce du poulet. Vers rouges servis avec le guacamole. Angeles cuisine les insectes avec imagination. Elle transmet cela aux jeunes. Manuel travaille ici depuis 6 ans. Et il a découvert des saveurs.
– Je suis originaire de Vera Cruz. Là-bas, on ne mange pas les sauterelles. J'apprends beaucoup de choses. Ce sont des choses merveilleuses. Je n'aurais jamais imaginé que l'on pouvait faire de la cuisine avec des insectes.
– Populaires ou raffinés, les insectes retrouvent une place de choix à table.
– Ici, c'est l'avenue principale de Mexico où sont situés la plupart des bâtiments économiquement actifs. Mais le dimanche, ça devient un centre culturel et d'activités familiales. Il y a des expositions, des gens qui viennent en vélo, des enfants en rollers. Et tu es en sécurité. *Musique aux rythmes latinos. On recule. Fernando !
– C'est bien, ça.
capture