logo Le moteur de recherche de la télé

Rencontre : Diane Scherer

Silence, ça pousse !


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 8h00 sur France 5

– Il y a toujours une part de surprise qui rend ce travail encore plus intéressant. On peut le comparer aux fleurs séchées. Ça peut s'apparenter à du papier. Les seules choses que je préconise, c'est de ne pas le mettre au soleil ni dans l'eau. Mais personne ne ferait ça avec une oeuvre d'art. Sous verre, ça reste toujours intact. C'est une matière organique. Il m'est arrivé d'en faire des robes. Mais on ne peut pas les porter. Mais il est possible qu'à l'avenir l'industrie de la mode puisse utiliser mon travail. On m'a déjà sollicitée. Ce nouveau textile organique nécessite encore un peu de développement. Cette fascination pour mon travail ne me quittera jamais. Il y a tant de plantes, de racines, et de possibilités à explorer encore, Une histoire sans fin, pour moi.
– Stéphane aime lire dans les racines des rhododendrons.
– Les racines, oh là là ! Non, j'aime la propension des rhododendrons à occuper l'espace et à se multiplier tout seuls. Celui-ci s'appelle Polar Bear. Parce qu'il fleurit tout blanc, en juillet. Et là, regarde... Quand tu te penchez là-dedans, tu t'aperçois, en grattant ici, que cette branche-ci a été un peu lourde et s'est un peu enfoncée dans la terre. Donc la partie enterrée a développé une sorte de chevelu, des petites racines. Si je coupe la partie enterrée de la branche, paf, j'ai un nouveau "rhodo" !
– Que tu peux donc planter ailleurs.
– Etj'aimerais faire ça : le marcottage permet de faire ce que fait la nature, mais en plus vite. C'est très simple à faire. Ici, la pousse 2018.
– D'accord.
– Là, c'est la pousse 2017. Et plus on remonte plus c'est gris et plus l'écorce est dure. Ca, c'est trop jeune.
– Tu remontes à 3 ans ?
– C'est trop vieux. 2 ans, c'est bien. Dans la partie la plus brune. Si je la couche sans la casser, ça marche... Dans le milieu de cette partie brune, je vais tailler une petite langue qui sera vraiment dans la terre, J'ai bien ouvert ça. Ma languette est dégagée. L'écorce est suffisamment coupée pour pouvoir mettre à vif le cambium, la partie vivante sous l'écorce. Je referme.