logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 5h25 sur France 5

– Mais ils disent que maintenant, tous les fabricants font des bonnes fenêtres.
– A. de Tarlé : Donc ily a moins de carottes mais plus de bâtons!
– C. Barbier: Quand on ne peut plus avoir le bâton visible, on fait des bâtons invisibles et on met des taxes, on rajoute... C'est ce que le gouvernement a tenté à l'automne dernier. Faire passer l'écologie avec quelque chose non plus indolore mais invisible... Mais les "gilets jaunes" s'en sont aperçus.
– A.-L. Barral : Ily a le levier fiscal ou le levier réglementaire. Emmanuel Macron n'aime pas trop le levier réglementaire, comme ses prédécesseurs. Donc, on le prévoit pour Mais au moment où arrive l'échéance, on voit qu'on n'a pas rempli l'objectif. Ily a donc aussi le ras-le-bol des manifestants aujourd'hui, de voir que les promesses pour plus tard ne sont pas tenues. dit quelque chose d'intéressant au début du mouvement sur les ronds-points... Ils comparaient avec la taxe des carburants des avions. Pourquoi payer le carburant avec autant de taxes alors que le kérosène n'est pas autant taxé? Lors des négociations de l'accord de Paris, l'aviation civile et maritime sont sorties de l'accord. Elles ont dit qu'elles allaient négocier leurs propres engagements dans leurs instances professionnelles. Et elles se sont surtout organisées pour ne pas mettre des contraintes en place tout de suite! Les "gilets jaunes" s'en sont aperçus, en fait... Cette fois-ci, ils ont exercé une forme de lobby citoyen pour dire qu'ils ne voulaient pas de cette mesure.
– A. de Tarlé : Emmanuel Macron a qualifié de "bêtise" la plainte déposée cette semaine contre l'Etat français pour inaction climatique. Cela n'a pas entamé la détermination des acteurs de "La Marche du siècle", bien au contraire...
– Place de l'opéra, à Paris, ils étaient des dizaines de milliers à se rassembler en début d'après-midi pour ce qu'ils ont appelé Derrière les pancartes et les banderoles pleines d'imagination, des familles, des étudiants, des retraités. Tous souhaitent interpeller les politiques face à l'urgence d'agir contre le réchauffement climatique.