logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 5h25 sur France 5

–  C. Cornudet : C'est l'exemple de Nicolas Hulot et de Cécile Duflot. Ils étaient en fonction mais ils sont en première ligne dans la rue. En étant au gouvernement, ils savent que les marges de manoeuvre sont difficiles...
– A. de Tarlé : Précisément, l'une des pistes du gouvernement est de miser sur la transition énergétique, avec l'objectif de tripler le parc éolien d'ici 2030. Mais les Français sont-ils prêts à accepter des éoliennes près de chez eux?
– Leur combat s'affiche dès l'entrée du village: "Non à la construction des éoliennes". Pas question pour Emmanuelle qu'on défigure le paysage. Elle nous montre ce mât au milieu d'un champ voisin...
– On est au pied du mât qui représente le début de nos ennuis. Bientôt, il devrait y avoir cinq éoliennes, énormes... Elles sont énormes, des rotors de 150 mètres de diamètre... C'est gigantesque.
– Emmanuelle vit ici depuis trente ans et veut préserver sa tranquillité.
– On vient à la campagne pour trouver du calme, un paysage, un endroit paisible, pas pour subir les nuisances.
– Vrombissements du rotor, flashes lumineux, des nuisances que veut éviter ce collectif de riverains.
– On prend en otages les habitants, quelque part... On prend des décisions sans consultation.
– Ils ont décidé d'appeler leur maire.
– Bonjour Monsieur, vous allez bien? Vous vous étiez engagé, lors du dernier conseil municipal, à établir une vraie consultation auprès des habitants d'Armentières...
– Il n'a pas été question de faire une consultation auprès des habitants...
– Donc vous vous foutez complètement des avis des habitants?
– Un peu de respect, s'ilvous plaît!
– On n'est pas opposés à l'énergie éolienne mais des éoliennes à 600 ou 700 mètres des habitations, c'est insupportable! On ne demande pas leur avis aux habitants, ni aux communes, pour l'implantation.
– La France compte plus de 1.000 associations anti-éoliennes comme celle-ci. Résultat, il faut en moyenne 7 ans pour qu'un parc voie le jour. Beaucoup trop, selon Europe Ecologie-Les Verts... En Allemagne, le délai est seulement de trois ans.