logo Le moteur de recherche de la télé

Nice, l'art de la fête

Echappées belles


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 13h35 sur France 3

capture
– On est en forme pour toute la journée.
– Christine et Sylvie sont des figures de la prom'. Depuis plus de 10 ans, par tous les temps, elles nagent 1h le long du littoral. Une balade sportive face à la plus belle avenue de Nice.
– On a la mer pour nous. C'est notre grande baignoire. Profiter de la mer et de la promenade, du panorama et du changement de couleur grâce au lever du soleil, c'est formidable de faire du sport dans un cadre comme celui-là. Ça n'existe pas ailleurs.
– Sublime. C'est un moment de bénédiction, de communion.
capture
– C'est notre 1er bonheur du jour. de partage aussi.
– On ne peut pas imaginer de ne pas avoir la mer comme paysage- C'est une respiration. C'est un souffle. Et puis, la promenade, moi, je l'adore.
– La promenade des Anglais, c'est la vitrine de Nice. Des estivants anglais en financèrent la construction au début du siècle dernier. Au coeur de la journée, l'avenue est le carrefour sur lequel se croisent sportifs, touristes, baigneurs et Niçois en quête de repos. Et pour certains, elle est aussi une source d'inspiration.
– Il y a tout qui m'attire. Ici, on doit se laisser porter par la brillance des petites vagues. Il y a toute une ambiance. Le bleu des chaises, le regard des gens, les palmes dans le vent. C'est une atmosphère de lumière intense, un contraste assez incroyable avec toute cette blancheur sur les bâtiments.
– Cette lumière qui inspira Chagall, Picasso et Matisse, Sylvie en connaît un rayon. Depuis 10 ans, cette Niçoise croque sa ville et la prom' est son sujet de prédilection.
– Ce qui m'intéresse vraiment dans ce positionnement, c'est l'immensité du regard et cette perspective immense. C'est vrai qu'avec la main ou les doigts, on va jusqu'à l'aéroport. On a un 360 degrés. La vision est panoramique. Tout à l'heure, on avait des bleus plus intenses Et là, c'est en train de se blanchir vers le fond. Je dois varier la couleur en fonction de ce que je vois.
– A force de la peindre, elle lit dans la promenade comme dans un livre ouvert.
– Nice est un grand catalogue d'architecture dont on tourne les pages Chaque portion de cette promenade est marquée par une histoire, ne serait-ce que par la couleur.
capture