logo Le moteur de recherche de la télé

Dimanche en politique


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 12h10 sur France 3

capture
–  M. Le Pen :J'ai défendu Viktor Orban dans le droit qu'il a, à la demande du peuple hongrois, de refuser d'accueillir des migrants en Hongrie. Je pense que de toute façon il y aura une grande recomposition à l'issue des élections européennes. Le Parlement européen va se recomposer, d'ailleurs Emmanuel Macron n'arrive pas à trouver de point de chute, parce qu'au départ il avait envisagé de s'allier avec les libéraux et aujourd'hui c'est remis en cause...
Nous, nous avons un socle avec nos amis italiens, nos amis autrichiens... Et nous allons tenter évidemment de réunir le plus grand nombre de nationaux, c'est-à-dire de ceux qui veulent dire à l'Union européenne "ce sont les nations qui doivent décider"...
capture
– F. Says : Dans son dernier livre, Philippe de Villiers, que vous connaissez bien, affirme que l'Union européenne a été fondée par les Etats-Unis, de l'extérieur. Vous êtes d'accord avec cette affirmation?
– M. Le Pen : En tout cas, il semblerait que son livre soit appuyé sur des documents qui sont sérieux et qui démontrent qu'au moins une partie de ceux qui ont construit l'Europe avaient des relations avec les Etats-Unis qui même des relations financières extrêmement proches. Que les Etats-Unis se comportent comme une nation qui souhaite avoir la main ou orienter d'autres nations dans le monde, il faudrait être extrêmement naïf pour ne pas en être convaincu.
Mais surtout, je pense que son livre c'est de dire "arrêtons de créer des icônes, arrêtons de nous expliquer que l'UE, les Pères fondateurs de l'Europe"... Il n'y a pas de Pères fondateurs de l'Europe, pardon, il y a des peuples fondateurs. Mais il y a des pères fondateurs de ce qui était l'ancêtre de l'Union européenne.
capture