logo Le moteur de recherche de la télé

Parlement hebdo


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h50 sur France 3

capture
– C'est une manière de piéger la majorité et E.Macron?
capture
– Je crois que le président de la République a coupé l'herbe sous le pied de cette tactique, si tactique il y a. En annonçant, avant même le vote du Sénat, le fait qu'il saisirait le Conseil constitutionnel, ce qui est en fait très rare. C'est la 1re fois qu'il le fait depuis qu'il est président de la République. Par ailleurs, je crois que beaucoup de sénateurs ont voulu stopper le débat parlementaire de peur qu'il prenne une proportion trop importante.
On a arrêté le texte tel qu'il était voté à l'Assemblée nationale. On a fait un vote conforme. Il va aller devant le Conseil constitutionnel et nous verrons ce qu'il en dira. Pour ma part, je pense que sur l'article 2, il y a un très fort risque de censure du Conseil constitutionnel.
– Finalement, on a un texte qui ne satisfait pas grand monde. A l'origine, ce texte proposé par les sénateurs Les Républicains, il y a ensuite eu l'annonce du Premier ministre qu'il y aurait un texte anticasseurs, le gouvernement reprend ce texte et finalement, il ne satisfait pas tellement la majorité. On l'entend, les sénateurs ont aussi des doutes. Que va-t-il rester de toutes ces manoeuvres?
capture