logo Le moteur de recherche de la télé

Parlement hebdo


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h50 sur France 3

capture
– c'est très régulier, chaque fois que le pays est en crise, il faut bien qu'il y ait un coupable et on le trouve au Parlement alors que l'on pourrait s'interroger... dans le Grand Débat que l'on ne parle pas du tout du fonctionnement de l'exécutif, des cabinets ministériels, des administrations, du nombre de hauts fonctionnaires, de gens qui ont le pouvoir dans notre pays et qui sont finalement beaucoup moins mis sur la sellette que HOUS le sommes.
C'est vraiment une question qui m'inquiète en tant que sénateur dans un département qui est à 4h de Paris, de voir comment on peut garder un lien important avec le territoire et au Sénat à l'Assemblée nationale, faire un travail de représentation des intérêts de notre territoire. C'est un vrai enjeu. J'ai une plus grande réserve que d'autres personnes dans mon groupe sur la question de la proportionnelle carje pense qu'elle va malheureusement ajouter des parlementaires urbains à l'Assemblée et que ce n'est pas forcément ce dont nous avons le plus besoin.
capture
– En attendant des changements peut-être plus importants, dans la foulée du Grand Débat, le président de l'Assemblée nationale, R.Ferrand, a annoncé plusieurs réformes cette semaine. Elle concerne le fonctionnement du palais Bourbon dans la traditionnelle et très médiatique séance de questions au gouvernement.
– Rénover la vie parlementaire, c'est l'ambition affichée par le président de l'Assemblée nationale. Dans une lettre adressée aux 577 députés, R.Ferrand détaille des transformations qu'il entend impulser Parmi elles, la réforme des traditionnelles questions au gouvernement. De 2 séances hebdomadaires aujourd'hui, le mardi et le mercredi, il n'y en aurait plus qu'une seule le mercredi.
R.Ferrand souhaite aussi qu'elle dure 2h contre 1h actuellement avec une nouveauté, la mise en place d'un droit de réponse, comme au Sénat, pour dynamiser les échanges. Ainsi, ministres et députés pourraient répliquer autant qu'ils le souhaitent dans la limite de 2mn de temps de parole par personne. Autre annonce du président sa volonté de revivifier le droit de pétition.
capture