logo Le moteur de recherche de la télé

Scooby-Doo : la malédiction du pilote fantôme


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 8h25 sur France 3

– Le Scoobinateur est touché !
– Le soleil brille, mais c'est un jour sombre pour les super stars !
– Ho ho, gros problème...
– Ah non !
– Le pire était donc encore à venir. Une alarme retentit.
– Suivez-moi.
– Attendez, Michael, je peux peut-être les aider.
– Je perds le contrôle ! La caméra marche encore.
– Kofi, tenez-nous au courant. Nos drones suivent les concurrents. Fini la trempette, retour à la terre ferme. Et c'est la dernière ligne droite ! La voiture des Patrons et la Pamplona Especial sont au coude-à-coude, tandis que se profile la ligne d'arrivée ! Les Patrons l'emportent, et auront un gros avantage pour l'épreuve finale.
– La Team Taker s'apprête à plonger, au sens propre ! Murmures.
– Quel désastre.
– On va bien trouver quelque chose d'utile.
– Au moins, on est entourés par tout ce qu'on aime le plus au monde.
– Oui, c'est vrai.
– Tout n'est pas perdu ! non, non, non, non !
– La Team Taker bascule ! Quel effroyable drame ! Kofi, voyez-vous un signe de vie ?
– Michael, je pense que personne ne peut se... Attendez... Attendez ! Ils ont réussi ! L'Undertaker les a sauvés avec une guirlande de saucisses ! Clameur.
– Cet Inferno est de plus en plus dangereux, il faut le démasquer.
– Vince McMahon ?
– Big Earl ? Il est si gentil.
– Et fauché. Il a peut-être deux boulots.
– Malgré ces attaques, il est trop tard pour reculer. La course continue,
– Formidable ! Un million !
– Mais on n'a plus de voiture.
– Désolé, Undertaker.
– J'ai décidé de faire cette course pour toutes mes petites créatures de l'ombre, les petits fans d'Undertaker partout dans le monde. Je voulais utiliser ce million de dollars pour créer le théâtre de marionnettes Phenom Undertaker. C'est ma passion.
– Les Patrons auront 30 secondes d'avance Applaudissons-nous bien fort !
– Ne soyez pas mauvais perdants !
– On n'a pas encore perdu, mais ça pue la combine, votre truc !
– On est des victimes nous aussi !
– Si on a gagné aujourd'hui, c'est parce qu'on est sacrément bons.
– Nous, on est sacrément écoeurés ! Les deux fois où le Démon a surgi, vous avez gagné un avantage !