logo Le moteur de recherche de la télé

13h15, le dimanche...


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 13h25 sur France 2

capture
– On en reste là. Et en fait, ça m'a interpellé. J'ai perçu chez lui, dès ce moment-là, un type hors du commun, déjà par cette persévérance, et puis son goût d'aller au bout de lui-même, une volonté d'y arriver... Il est revenu à la charge plusieurs fois, et puis ça s'est fait.
– En quelques mois, les deux hommes et leur équipe vont se hisser au niveau des meilleurs de France. Une première grande réussite pour le jeune officier et le début d'une La carrière d'Arnaud Beltrame est lancée, sous le regard bienveillant de son ami Tom.
En 2005, lorsque Arnaud Beltrame intègre le prestigieux escadron parachutiste de la gendarmerie, c'est Tom qui lui remet son insigne de chuteur opérationnel parachutiste d'élite. Arnaud Beltrame va aussi croiser la route de l'un de ses héros personnels, le général Marcel Bigeard, vétéran de la France Libre, et de la guerre d'Algérie.
capture
– Cela l'a marqué profondément. C'était vraiment le coup de foudre du jeune sous-lieutenant et du vieux baroudeur général Bigeard. C'est l'homme qui a commencé deuxième classe et qui termine Et sur le terrain, il a montré une valeur guerrière sans précédent, il Il ne suffit pas de dire "en avant", il faut dire aussi "Suivez-moi". Et doncje pense qu'Arnaud avait cette même opinion, cette même logique.
– Vous pensez que cette référence a pu jouer dans ce qu'il a fait?
– Oui, il y a la grandeur, le panache, oui, il y a du Bigeard, c'est clair. On le lui a reproché, d'ailleurs, aussi, à Bigeard, de se mettre toujours en tête. Mais il le faisait quand même.
– En 2010, à la mort de Marcel Bigeard, un hommage lui est rendu aux invalides. Arnaud Beltrame est là, avec Tom, fidèle à son admiration pour le vieux général.
Mais contrairement à son modèle, lui a choisi la gendarmerie. A l'époque, il est en poste en Normandie, c'est la première fois qu'il commande une brigade départementale, au plus proche de ses concitoyens. C'est là-bas qu'il rencontre Stéphanie, journaliste à France 3 dans la région. Pendant 4 ans, elle va réaliser de nombreux reportages avec ce gendarme atypique et excellent communiquant.
capture