logo Le moteur de recherche de la télé

13h15, le dimanche...


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 13h25 sur France 2

capture
– Alors il y en a qui vont voir des psys, Arnaud, on en a discuté, tout d'un coup, il a retrouvé un sens à sa vie. D'abord, il m'avait expliqué qu'il avait voulu entrer dans la franc-maçonnerie, on en avait parlé, c'était une recherche personnelle de faire le bien. Et en même temps, il devient profondément croyant.
capture
– A l'époque, Arnaud Beltrame est en poste en région parisienne. Il fréquente régulièrement la cathédrale de Nanterre, dédiée à sainte Geneviève, la sainte patronne des gendarmes. Un endroit qu'il aime faire découvrir à ses proches. gendarmerie d'Avranches en Normandie, est venue plusieurs fois prier ici avec lui.
– Il avait une forte quête du sacré, le monde de l'invisible, ça lui parlait. Il fait partie de ces gens qui ont besoin de "réenchanter leur monde", comme on dit. En gros, c'est en retournant vers ces traditions, d'où l'on vient, qu'il retrouvait ce sens. Et puis il fait partie de ces gens qui ont besoin de savoir pourquoi on est là, vers quoi on va, qu'elle est notre mission dans la vie. Je me suis posée la question: est-ce que s'il avait été non-croyant, il l'aurait fait quand même? Je pense qu'il Sa mission de sauver les autres est plus importante que tout et c'est ce qui a primé.
D'abord, c'est le militaire qui y est allé, avant le chrétien. Pour moi, Arnaud, il ne faut vraiment pas l'imaginer comme un fou de Dieu, surtout pas. Il est à l'opposé de la personne qu'il avait en face de lui. Il y a certainement la même quête d'absolu chez les deux hommes, mais les deux n'ont pas fait le même choix.
capture