logo Le moteur de recherche de la télé

Journal 13h00


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 13h00 sur France 2

– Et nous avons également vu des manifestants avec des gilets jaunes, nous en avons croisé ici même sur la terrasse du Fouquet's saccagée. Ils regrettaient cette violence mais pour eux, ce restaurant est un symbole et ils disaient qu'au bout de quatre mois de manifestations, c'était pour eux la seule solution pour être entendus du gouvernement. 200 personnes ont été placées en garde à vue, 185 adultes et 15 mineurs, on en saura plus sur leur profil à la fin des auditions.
– Merci Hugo pour ces précisions. Au vu du bilan humain et matériel que nous venons de dresser, une interrogation surgit, celle de l'efficacité du maintien de l'ordre. Les forces de sécurité ont été dépassées hier, le dispositif était-il suffisant ou est-ce la stratégie adoptée qui était inappropriée? Eléments de réponse...
– C'était la première crainte des autorités, la présence dès le début des manifestations d'hier de groupes violents venus d'abord affronter en nombre les forces de l'ordre. Ces images ont été prises en milieu de matinée, près de l'Arc de Triomphe, elles donnent le ton d'une journée où les casseurs ont pu se livrer aux pillages et déclencher des incendies. Combien de policiers étaient mobilisés hier? Selon le ministère de l'Intérieur, 5.000, contre 8.000 présents le 8 décembre et 4.600 le 1er décembre. Sur ces 5.000 hommes, 1.000 auraient protégé les lieux de pouvoir, selon un syndicat de policiers qui s'indigne.
– 12 unités ont été cloisonnées pour protéger l'Elysée, Matignon, l'Assemblée nationale et le ministère de l'Intérieur, qui ont regardé en fait ce qui se passait.
– Face aux manifestants, quelles étaient les consignes sur l'emploi des armes? Canons à eau, grenades lacrymogènes ont été largement utilisés. en plus contestés, l'équipement n'était pas tout à fait le même que les semaines précédentes, selon cet autre syndicaliste.
– Hier, on nous donne des cartouches qui sont moins moins puissants elles sont moins précises, forcément, et en plus elles sont inefficaces. Les Black Blocs étaient suréquipés, avec du matériel de protection, des visages dissimulés, des casques...