logo Le moteur de recherche de la télé

Donne-moi des raisons d'espérer !

Le jour du Seigneur


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h35 sur France 2

– Qu'est-ce qui vous fait espérer ? Quelle est votre profonde
– Ma profonde raison d'espérer, c'est cette joie qu'on a vue à la fin de votre sujet sur Jeanine. Cet appel à la vie, il est présent en tout homme et dans des collectifs. Et il ne passe pas. Cet appel à la fois individuel et collectif, il ne passe pas. C'est un enracinement très fort. Et je crois que la vie peut être plus forte que la mort. Ca, on le voit dans de multiples signes.
– C'est ce que vous vivez au quotidien.
– Tout à fait.
– Merci pour ce témoignage. Nous allons nous aérer l'esprit avec un peu de culture. La culture, c'est aussi le lien vers les autres. On l'a vu avec Jeanine. On accueille Constance de Bonaventure pour sa chronique et son agenda culturel.
– Bonjour. Vous ne nous proposez pas d'aller voir "Le Lac des Cygnes".
– J'aurais pu, mais non.
– Du cinéma pour commencer. "Leur Souffle" C'est un documentaire sur le quotidien de religieuses bénédictines. Un documentaire qui dure deux heures.
– C'est long, mais c'est très beau. Ça se passe en Provence, dans des paysages à couper le souffle. Nous regardons un extrait. La force de ce documentaire, c'est le beauté de l'image. Il y a une lumière omniprésente qui nous attire vers cet univers monacal. On observe ces femmes dans leur quotidien, entre prière et travail. On les voit faire du sport, travailler. Le tout sans paroles, mis à part le chant des psaumes. Vous l'aurez compris, c'est assez contemplatif. Ça dure plus de deux heures et le résultat de tout ça, c'est que ça nous incite à la contemplation. Ce sera en salles dès mercredi prochain, le 20 mars.
– Silence ne veut pas forcément dire solitude.
– Le silence est habité.
– Très belle formule. Vous nous emmenez maintenant voir un festival d'art contemporain qui se déroule à Chartres.
– Ça s'appelle ChARTres, Croisement des Arts. Il y a un thème, et cette année, c'est "la joie dans tous ses éclats". Ça se passe dans la Collégiale Saint-André à Chartres. Il y en a pour tous les goûts. Il y a du théâtre, du chant, de la faïence, de la sculpture. La joie est très bien retranscrite dans le mouvement de ces statues qui virevoltent.