logo Le moteur de recherche de la télé

Donne-moi des raisons d'espérer !

Le jour du Seigneur


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h35 sur France 2

– Je m'appelle Bénédicte et je suis porteuse du projet des petites cantines sur la métropole lilloise. Ça marche ? Les Petites Cantines, c'est un restaurant participatif. C'est comme à la maison. On est dans une grande cuisine ouverte. Tout le monde met la main à la pâte. L'idée est de créer des liens simples et authentiques. Et faire des rencontres qu'on ne fait pas d'habitude.
– Bon appétit.
– C'est des personnes qui sont au chômage, qui ont eu un accident de la vie, il y a des retraités. Mais il y a aussi des personnes intégrées qui veulent rencontrer des gens. Chacun donne ce qu'il veut. On explique qu'on a un prix d'équilibre autour de 9 euros. Certains donnent plus. On ne veut pas que le prix soit un obstacle pour pousser la porte des Petites Cantines. Ici, c'est comme quand on va chez sa grand-mère. On ne sait pas ce qu'on va manger, mais on sait que ce sera bon.
– On peut féliciter le cuistot du jour.
– La vaisselle est un moment hyper convivial. Il y en a deux qui font la vaisselle, deux qui rincent, deux qui essuient. Tout est fait pour que le lien soit naturel. Ici, on récolte des milliers de sourires. Ils ont les yeux qui brillent en sortant. On peut tous contribuer à faire reculer ce sentiment de solitude. On peut tous faire notre part. Ça permet de rendre les gens plus heureux. Ils reprennent goût à la vie.
– Si vous êtes lillois ou lyonnais, n'hésitez pas à pousser les portes des Petites Cantines. C'est intéressant ce qu'on vient de voir. En fait, on ne sait pas qui est seul ou pas.
– Dans notre association, au bout d'un moment, on ne sait plus qui est bénévole et qui est accompagné. Et c'est le but. La question n'est plus là. Les expériences comme Les Petites Cantines, c'est merveilleux. Il y a un vrai élément dans la société. On le voit avec le grand débat. On le voit dans plein de fais. Les gens ont envie de se retrouver. Ils ont envie de parle de questions importantes. La crise des gilets jaunes montre que certains se retrouvent dans une relation autour d'un rond-point. Il faut savoir entendre tout ça.