logo Le moteur de recherche de la télé

Chagall, Rembrandt et la Bible

Présence protestante


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 10h05 sur France 2

capture
– Je pense qu'il se considère un peu comme un poète, un artiste prophète.
– Illustrer la Bible permet à ChagaIl de mettre son art au service de son questionnement existentiel. Mais la Bible est aussi une source de questionnement universel. Le thème de "La lutte avec l'ange" est emblématique de ce double enjeu.
capture
– Il me semble que cette lutte entre l'homme et l'ange, c'est aussi pour Chagall, une métaphore de lutte intérieure, de Créateur avec la création dans la mesure où on retrouve encore une fois cette rencontre et le céleste qui se rejoignent. Dans ce corps-à-corps, on a presque l'impression que la distinction entre l'être humain et l'être céleste disparaît.
– Dans cette gravure, ChagaIl a inventé sa représentation singulière de cet épisode. Mais le tableau de Rembrandt l'a intéressé car il existe une gouache des années 50 faite d'après ce tableau de Rembrandt dont il reprend la composition qui est émouvante, puisqu'on voit l'ange qui enserre Jacob et qui semble plutôt valser avec lui que le combattre. Cette composition l'a intéressé.
– Dans les 2 cas, il s'agit d'une danse. C'est beaucoup plus presque amoureux chez Rembrandt. On dirait un slow. Ils se regardent. C'est une lutte amoureuse. Chez Chagall, c'est un peu plus mouvementé. Ça m'évoque presque un tango. Jacob est en train de tomber, mais comme dans le tango, il est rattrapé. Dans les 2 cas, il est bien dominé par l'adversaire, mais c'est un adversaire aimant dans un cas, et dans l'autre, un adversaire dominant, mais qui ne vous laissera pas tomber par terre.
– Pourquoi cette lutte alors qu'il y a cet amour immense de Dieu pour l'homme chez Rembrandt ? Eh bien, c'est peut-être la lutte du peuple juif face aux exactions qui se passent en Europe et le doute et l'interrogation même de ChagaIl face à son dessin artistique et face au message qu'il doit transmettre.
capture