logo Le moteur de recherche de la télé

Rencontres à XV


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 8h05 sur France 2

– Mais tous, nous avons des qualités qui, si nous les développons, nous permettront de nous sentir plus heureux et d'avoir un impact sur les autres.
– On peut donc devenir meilleur ? Quelqu'un qui a eu un passif mauvais peut se bonifier et devenir meilleur ?
– Peu importe le point de départ, le tout, c'est de prendre conscience d'un certain nombre de choses et de prendre confiance en soi en se disant : "Peut-être que j'ai commis des erreurs, "mais ce n'est pas figé dans le marbre. A partir de maintenant, "si j'essaie de progresser, je peux m'améliorer et devenir, "petit à petit, plus utile aux autres." Ca, c'est dans l'histoire du bouddhisme, mais également dans toutes les autres traditions, religions ou pas. On voit des gens qui, au départ, sont des criminels et qui, ultérieurement, ont changé et deviennent des gens bien.
– Vous avez des exemples, je crois, dans le passé...
– Dans le bouddhisme, on parle, chez les Tibétains, du célèbre Milarépa qui, au départ, a voulu venger sa famille et qui a utilisé des moyens assez rudes et violents puisqu'il a tué des personnes qui avaient nui à sa mère et à lui-même. Mais, après, il a complètement changé de cap et il est devenu un des plus grands ermites tibétains. Il est un exemple de la manière dont on peut devenir bouddha dans cette vie-là.
– En quoi la notion d'impermanence est-elle importante à comprendre ?
– Elle est fondamentale car sans l'impermanence, on ne pourrait pas changer.