logo Le moteur de recherche de la télé

Rencontres à XV


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 8h05 sur France 2

– Les Irlandais finissent 1ers avec un seul match nul. Aujourd'hui, Jacques Gratton a bien suivi l'évolution de notre sport.
– Maintenant, il y a 15 plaqueurs par équipe. C'est très difficile d'avoir du jeu aéré. J'aimerais jouer maintenant, avoir 20 ans. Ils sont payés à plein temps à faire du rugby. Ils prennent du bon temps. On est toujours à dire que c'était mieux avant. Si on met les matchs côte à côte, on serait surpris par rapport à nos souvenir. C'est peut-être un peu moins bien qu'on le pensait.
– Qui survolait ce beau monde
– Philippe Sella. Des fois, je lui disais d'aller marquer. Il était hors norme.
– A Agen, une brochette hors-pair croise les fourchettes en refaisant le monde et en se remémorant leur titre de champions de France. Beaucoup de sélections. Jacques Gratton avait pris sous son aile Philippe Benetton.
– Il montrait l'exemple. C'était la science du plaquage. Il m'a appris toutes les ficelles pour que je puisse atteindre le haut niveau.
– Quand je suis arrivé à Agen tout jeune, il était devant moi dans l'avion. Je lui mettais des petites claques. Des toutes petites, parce qu'il est gaillard et respect aux aînés. J'étais content d'être avec lui et les autres.
– Direction Armandie: toutes les gloires du club tapissent le mur. Professeur d'éducation physique, surnommé "le sécateur", un plaqueur redouté. Il n'amusait pas ses adversaires.
– Il avait un jeu sans ballon magnifique. Il plaquait. Je m'occupais du reste. On était complémentaires.
– Le ballon, tu ne le touchais pas
– Le quoi? Je le voyais de loin!
– Tu te rappelles de ton essai?
– J'avais pris le ballon là. Ils m'ont poursuivi, mais ils ne m'ont pas rattrapé.
– Un seul essai. Une guirlande de tampons. A l'époque, si le terrain était interdit, ce n'était pas qu'à cause de la pluie.
– Jean Abeilhou : Dans le Tarn s'ouvre la 5e édition du Festival Rugb'images. C'est un programme très riche qui vous attend à Albi et à Castres, notamment. Le dernier match des 6 nations c'est cet après-midi sur France4 avec les féminines. Comme on le dit à Padoue, ici, il fait toujours doux.