logo Le moteur de recherche de la télé

Vie sauvage à Yellowstone (2/3) : Un printemps éprouvant

Grandeurs nature


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 7h10 sur France 2

– Ils laissent derrière eux leur tanière hivernale. Pendant ce voyage, ils vont apprendre à leurs petits le B.A. BA de la survie. Les 700 grizzlis de Yellowstone ne mangent pas que de la viande, ils sont omnivores. Ils mangent des baies, des champignons et de nombreuses variétés de plantes. Pour les trouver, ils se contentent parfois d'imiter leurs voisins. Les grues du Canada et les grizzlis ont les mêmes goûts en matière de plantes. Les animaux de Yellowstone n'ont pas de temps à perdre s'ils veulent jouir des bienfaits du printemps. Alors, ils partagent leur repas dans une atmosphère parfois tendue. Sous les hautes herbes, se cachent des tubercules très nourrissants. La grue proteste. En cette période de dégel, le secret pour survivre est de se trouver au bon endroit, au bon moment. Les bisons ont choisi de se concentrer en basse altitude, dans les zones plus chaudes du parc. Ces prés sont parfaits pour mettre bas et lancer le grand baby-boom de Yellowstone.undefined
En une demi-heure, un nouveau-né tient presque sur ses pattes. Et il a intérêt à réussir du 1er coup... car les prédateurs rôdent. Un coyote affamé les observe. Le nouveau-né ne craint rien tant qu'il est sous la protection de sa mère. Mais ce n'est pas gagné, sa grande soeur lui réserve un accueil plus qu'hostile surtout quand il essaie de la téter. La vie est parfois dure pour les plus jeunes. Mais finalement, le reste du troupeau semble l'avoir adopté. En 1 jour ou 2, les nouveau-nés sont stables sur leurs pattes et ils s'en donnent à coeurjoie. Mais la liberté est une chose, la dure réalité de la vie sauvage en est une autre. Là où il y a des nouveau-nés, il y a aussi des prédateurs. Un petit solitaire est une cible facile. Cette année, les loups sont encore plus affamés que d'habitude. Pendant les mois d'hiver, ils règnent en maîtres. Dans la neige profonde, leurs larges pattes leur permettent d'avoir toujours une longueur d'avance sur leurs proies fatiguées qui peinent à avancer avec leurs sabots fendus. Mais le climat de Yellowstone est en train de changer, les hivers sont plus doux et plus courts.