logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 3h05 sur TF1

– Ca, ça fait partie des choses à apprendre.
– Je me suis fait un plan de cave chez moi, ce qui me permet de structurer, de savoir où c'est. A la longue, on mémorise aussi, et c'est plus facile. Ah, il était au-dessus, et je le voyais pas.
– Des caves de son grand-père jusqu'à celles d'un trois étoiles, Laetitia réalise enfin son rêve. D'autant qu'en cuisine, Anne-Sophie Pic a elle aussi été inspirée par son grand-père.
– Alors, je vais regoûter la purée de céleri.
– Autodidacte, elle a repris le restaurant familial il y a 20 ans.
– OK, non, mais c'est bien.
– Elle est la seule femme à avoir su conquérir les trois étoiles.
– Au fur et à mesure.
– Elle est sur une nouvelle création, aujourd'hui : un turbo au chou, à l'huile de sapin fumée. Pour l'accompagner, elle souhaite avoir l'avis de ses sommeliers, même des petits nouveaux.
– Laetitia, bienvenue.
– Merci.
– Ravie.
– Je suis enchantée.
– C'est pas une mise mais quand un nouveau plat arrive à la carte, Baptiste songe aux accords. Vous participez à ça.
– Génial. C'est une expérience.
– Laetitia va vivre un moment unique en cuisine : travailler en direct avec la chef, sur son plat.
– Dès la première cuillère, on a aussitôt le pin, On a le chou aussi très vite. Montrez-moi l'étiquette. Le 2006, d'accord. Vous préférez lequel ? Et on a le droit de se tromper. J'apprécie beaucoup la fraîcheur
– Chablis.
– Oui, on a vraiment ce côté iodé qu'on retrouve dans le plat et la fraîcheur qui sublime tout. Moi, je chercherais plus à avoir de la fraîcheur pour rehausser le iodé, en fait.
– Si Laetitia réussit son stage, elle aura peut-être un jour une place dans la maison.
– Y a peu de femmes dans le vin, or leur palais est assez pointu, si elle le cultive. Il y a une finesse, et les femmes savent aussi être concentrées sur les accords. Si elles exercent leur palais, elles ont une finesse impressionnante. Je suis donc ravie qu'une équipe soit féminine.
– J'aurais jamais cru, un an auparavant, que je travaillerais un jour dans un trois macarons Michelin. C'est... magique.
– Mais pour devenir Sommelière, Laetitia doit valider son diplôme.