logo Le moteur de recherche de la télé

De l'eau dans le gaz

Scorpion


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 0h30 sur M6

– Regardez le beau lancer.
– Y a une ouverte d'un mètre carré sur le dessus. Vous ratez pas.
– Ça va le faire.
– Kobe Bryant à 3 points. Cris de joie
– Ça fonctionne !
– Le gaz est aspiré de la conduite. Il atteindra pas le centre-ville.
– On peut compter sur vous pour la voiture de police ?
– Inutile, ils comprendront. (Musique douce) *-Même si on parle de la pire catastrophe naturelle à avoir frappé *Los Angeles depuis longtemps, les dégâts auraient pu être pires *si une fuite de gaz n'avait pas été contenue.
– 3O min d'effort pour que la radio marche 3 min.
– Même séparés, on a sauvé la ville grâce au travail d'équipe. Vous deux aussi.
– Que d'aventures.
– J'étais morte d'inquiétude. Je suis tellement soulagée.
– Moi aussi.
– On m'a dit que vous avez fait des choses sacrément dangereuses. (Musique dramatique) Y a eu un énorme séisme, t'as emmené dans un canyon, t'as conduit à moitié aveugle là où ilyaeu des glissements de terrain. Et il n'a absolument rien. Merci. Ralph, je voulais te dire. Tu as mérité ça.
– Je peux faire du kayak ?
– C'est plus sûr que conduire avec Sylvester. Et puis, t'es pas un enfant ordinaire.
– Joli travail, M. le chat sauvage.
– Doc, vous pouvez m'aider ? Il frappe à une porte.
– Salut, Walter, ça va bien ?
– Oui, ça va. J'arrive pas à me sortir cette chanson de la tête.
– Oui, c'est un classique.
– Etje me disais qu'on... Paige nous a inscrits pour plusieurs séances alors on devraity retourner. Depuis que je suis enfant, j'ai... jamais eu beaucoup de... (Musique émouvante) Je sais pas bien être un bon ami.
– Il faut que je vide mon sac. Walter, t'as rien fait du tout. On sait tous les deux que je suis un peu autodestructeur. Et là, la vie est belle, j'adore mon job, et il m'arrive de me saboter quand j'ai tout ce que je veux. Chercher des embrouilles avec son boss est autodestructeur. J'ai jamais été aussi heureux etje sais pas gérer ça. Tout ça, c'est ma faute. Je suis désolé.
– Oui, t'as vraiment un problème.
– M'en parle pas. Le psy, c'est une bonne idée.
– Peut-être. Tu veux qu'on aille chez Kovelsky boire un café à la noisette ?