logo Le moteur de recherche de la télé

Pérou, la cité perdue de Caral


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 1h15 sur France 5

– Donc son absence ici
– Pendant plusieurs millénaires, les civilisations humaines ont utilisé les contenants en céramique pour cuisiner ou conserver les aliments et d'autres biens. Les premiers potiers façonnaient l'argile à la main, avant de la cuire sur un feu à ciel ouvert, pour obtenir des poteries capables de traverser les millénaires. Au fil du temps, cet artisanat est devenu plus sophistiqué, avec des ornementations, témoins de la culture de l'époque. De la Chine à l'Egypte antique, toutes les grandes civilisations ont laissé des poteries. A l'exception de celle de Caral. Pour les chercheurs, cette civilisation est unique. Elle aurait bâti d'immenses pyramides avant de maîtriser des techniques très simples comme la cuisson de l'argile.
– La trajectoire de ce peuple vers la civilisation serait différente de celle prise par les autres.
– L'archéo-pathologiste Guido Lombardi examine des ossements retrouvés là où était implantée Caral. Il tente d'en savoir plus sur ses habitants. Comprendre leur vie et leur mort pourrait être une piste. Les archéologues ont même découvert un squelette dans la grande pyramide. Au sommet se trouvent les ruines de plusieurs salles reliées les unes aux autres. Au milieu, ily avait une chambre cérémonielle, très importante pour l'élite de la cité. Quand les archéologues l'ont fouillée, ils y ont trouvé un corps. Sous les gravats reposait le squelette d'un homme. Il était caché là depuis plus de 4 000 ans. Son identité est sans doute une clé pour comprendre la fonction de ces monuments. Par chance, les ossements ont été parfaitement conservés par les murs de la pyramide.
– D'après ses dents, on sait qu'il était en très bonne santé. Il devait avoir une trentaine ou une quarantaine d'années.
– En examinant le bas de la colonne vertébrale, il a vu des signes d'ossification anormale.
– Ça nous dit que cette personne portait des charges lourdes. Et comme elle devait supporter ce poids, son corps a eu besoin de produire plus d'os pour que sa colonne vertébrale soit plus solide.
– Ses pieds présentent aussi des caractéristiques révélatrices.