logo Le moteur de recherche de la télé

Météo


diffusion le dimanche 17 mars 2019 à 0h25 sur France 3

– Quand on écrit une chanson, un album, on écrit une histoire, douze histoires... Les réseaux sociaux, on s'en est servi un petit peu comme d'une fake news pour préparer la sortie de l'album. On a voulu s'amuser un petit peu.
– Vous avez nourri la bête...
– Tété : C'est un va-et-vient et surtout tout ça est un jeu, c'est l'image de l'album qui aborde des sujets qui peuvent être sérieux mais sur un mode qui ne l'est jamais.
– Qui est le vôtre, beaucoup de dérision et d'humour... Dans l'une de vos chansons, vous dites avoir appris la guitare pour briser des coeurs, la guitare, arme de séduction massive? n'a jamais été le cas! C'est complètement une fake news! J'ai commencé à jouer de la guitare parce que je me suis cassé la jambe etj'étais coincé dans ma chambre. A l'époque, je n'étais pas à l'aise avec le cliché du type qui joue de la guitare sur la plage. C'est vraiment venu sur le tard, le fait de jouer pour d'autres... Les copains d'abord, puis les bars, les rues de Paris et puis ensuite Ce que je retiens surtout, c'est que c'est une compagne de route depuis 30 ans maintenant, la guitare, c'est la passion...
– Votre 7e album, "Fauthentique", vous êtes en tournée partout en France et il y a une date parisienne importante à l'Elysée Montmartre, le 27 mars. Un grand merci. Le Tournoi des 6 nations s'est achevé sur une victoire de la France: 25-14 face à l'Italie. Un score qui ne réflète pas le match bien laborieux du XV de France. A 7 mois de la Coupe du monde, l'équipe tricolore est bien fragile...
– Victoire poussive aujourd'hui mais victoire quand même face aux Italiens à Rome. C'était le match de la dernière chance pour le XV de France, histoire de ne pas terminer humiliés.
– J'ai rarement vécu un Tournoi comme ça mais je suis content quand même qu'on finisse sur un bonne note, qu'on gagne. C'est le plus important. On a montré qu'on avait quand même un peu de caractère.
– Il en a fallu, du caractère, car dès l'entame du match, les Italiens réussissent deux pénalités coup sur coup. Pas le temps de se tourner autour, sur cette action, Penaud confie le ballon à Antoine Dupont.