logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 20h00 sur TF1

capture
– quartier, notamment le célèbre Fouquefs.
capture
– Un kiosque à journaux incendié, des enseignes dévastées par les flammes: cette fois, sur les Champs-Elysées, c'est par le feu que les manifestants montrent leur colère. Des pompiers sur tous les fronts, symboles d'une journée de mobilisation très vite marquée par les violences. Les forces de l'ordre ont été violemment prises à partie. Ce policier se retrouve isolé et piégé au milieu de casseurs. Au sol, il perd son casque de protection. Ses collègues parviennent à l'extirper in extremis. Même lieu, quelques heures plus tôt. Ces gendarmes sont eux aussi attaqués par des manifestants. Certains tentent de s'en prendre au conducteur. D'autres, même, à ses équipiers à l'arrière. Des renforts permettent enfin d'exfiltrer le fourgon. Un peu plus loin, un groupe s'attaque cette fois à 2 voitures de police. Il les contraint à faire marche arrière, puis charge le véhicule des forces de l'ordre, sous les houras des manifestants.
Toute la journée, les Champs-Elysées sont restés clairsemés, mais ceux qui sont venus voulaient en découdre. Les affrontements se sont multipliés autour de l'Arc de Triomphe. Les projectiles pleuvent. Mais impossible pour les Gilets jaunes d'investir le monument, protégé par des blindés et des canons à eau. Sur ces images, on découvre l'ampleur de Fassaut l'assaut subi par les forces de l'ordre. Impossible aussi pour les manifestants de descendre vers l'Elysée et l'Assemblée nationale, bouclés par les autorités. Alors très vite, des casseurs s'en prennent aux vitrines. Ce joailler était barricadé, mais cela n'a servi à rien. Quelques mètres plus loin, c'est au tour du Fouquet's, restaurant emblématique des Champs-Elysées, d'être saccagé. A nouveau, les panneaux de protection n'ont pas résisté. Au total, près de 200 manifestants ont été interpellés. Une quarantaine de blessés sont dénombrés parmi les manifestants, 17 parmi les forces de l'ordre.
– A.-C.Coudray : L'image la plus choquante de la journée, c'est sans doute l'incendie d'une banque située au rez-de-chaussée d'un immeuble haussmannien.
capture