logo Le moteur de recherche de la télé

L'actu

50mn Inside


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 17h50 sur TF1

capture
– Sauf qu'un jour, quelqu'un m'a dit: "viens avec moi, je vais t'expliquer. C'est dangereux". Doncje suis allé dans ces arènes de Bayonne.
– Quand il voit le taureau arriver dans l'arène, il a cru déceler dans le regard du taureau le regard humain de quelqu'un qui se
– Ce qu'il gardera à l'esprit, c'est l'expression du visage du taureau qui panique et qui sait qu'il a perdu d'avance et qu'il se dirige vers la mort. C'est ça qui va rester dans sa mémoire.
– C'est à n'y rien comprendre. On les élève dans les meilleures conditions pour aller à la... Moi je pense que c'est de la torture. Et surtout en public. Et en sortant, j'étais quand même assez troublé. Mal à l'aise, même. Et quelques heures après, la chanson est arrivée.
capture
– Après ce spectacle sanguinaire, il rentre dans sa voiture et il est obsédé par une phrase qui hante son esprit: "ce soir, la femme du torero dormira sur ses 2 oreilles."
– A ce moment-là, alors qu'il est au volant, lui viennent les 1res notes de la chanson.
– Il arrête sa voiture et va dans le coffre chercher son dictaphone. Et il mémorise à la fois cette 1re phrase et le thème musical qui est en train de naître en lui.
– A partir de là, Francis Cabrel se dit qu'il faut inverser les rôles et raconter ce qu'est une corrida du point de vue du taureau.
– Pour moi, c'est un film. On est du début à la fin le taureau, qui est surpris, pris au piège et obligé de se battre, et qui succombe à la fin comme une délivrance.
– Une fois les paroles écrites, Francis Cabrel retourne en studio. Après 5 ans d'absence, l'artiste porte une attention particulière à l'équipe qui va l'accompagner. Maxime Ruiz, ami de Francis Cabrel, était présent ce jour-là.
– C'était une très belle équipe. Y a du beau monde. Je pense notamment aux percussions et à la batterie. Manu Katché se lance dans une orchestration de la batterie, pour ramener du drame, une dimension dramatique. Musique douce. Il chantonne. Je chante comme une casserole, mais c'est... "Le jour se lève sur la place."
– Pour sublimer cette chanson aux références andalouses, Francis Cabrel fait appel à un roi de la culture gitane, Nicolas Reyes, révélé au grand public quelques années plus tôt avec ce tube.
capture