logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h00 sur TF1

capture
– Dans sa tête, une seule obsession : l'invasion des étrangers, des migrants. Il se réclame d'Anders Breivik, le tueur norvégien qui avait fait 77 victimes en 2011. Brenton Tarrant affirme avoir gagné beaucoup d'argent grâce aux monnaies virtuelles. Il a décidé de voyager. En 2011, il quitte Grafton, sa ville de naissance. Direction l'Europe, notamment la France, en 2017 pendant la présidentielle. Il dénonce Emmanuel Macron, un ex-banquier anti-Blancs, écrit-il. Pour lui, le parti de Marine Le Pen, "c'est un parti de chiffes molles." Entre 2016 et 2018, il a aussi voyagé en Europe de l'Est.
– Il était principalement attiré par les visites de sites historiques qui retracent l'histoire des pays des Balkans. Il était surtout intéressé par les batailles entre les chrétiens et l'armée ottomane.
– Il a également voyagé en Asie, avant de rejoindre la Nouvelle-Zélande. Pour s'entraîner, écrit-il, et il préparait son attaque depuis plusieurs mois. Mais Christchurch n'était pas sa 1re cible.
capture
– A.-C.Coudray: Cette tuerie de masse a ému le monde entier. Elle a surtout provoqué en Nouvelle-Zélande un immense traumatisme. Le pays affiche une criminalité parmi les plus basses au monde, et la Première ministre a déjà annoncé un durcissement de la loi sur les armes.
– Ce matin, les habitants de Christchurch ont le visage grave. Aux abords de la mosquée al Nour, la même où a eu lieu la plus importante tuerie qu'ait connu la Nouvelle-Zélande, ils déposent des fleurs, allument des bougies, affichent leur soutien.
– C'est scandaleux pour moi, c'est au-delà de mon imagination.
– Mon fils et mon neveu ont perdu leur grand-père dans la fusillade d'hier à la mosquée. C'est important pour nous de venir ici pour leur dire adieu et leur rendre hommage.
– Régulièrement montrée en exemple pour sa qualité de vie et sa mixité, la Nouvelle-Zélande découvre à son tour l'effroi du terrorisme. L'imam d'une des mosquées attaquées croit plus que jamais au vivre-ensemble.
– A ceux qui ont fait ça, je leur dis: "Ça n'atteindra jamais notre confiance. Nous aimerons toujours ce pays.
capture