logo Le moteur de recherche de la télé

Journal


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 13h00 sur TF1

capture
– n'hésitent pas à se glisser dans le costume et les chaussures des grands danseurs. C'est au pays des druides que nous irons trouver l'inspiration. En Bretagne, les monts d'Arrée apaisent les promeneurs. Peut-être apercevrez-vous les habitants de ces lieux, les célèbres korrigans. Depuis ce matin, Paris revit des scènes qui rappellent les 1res manifestations des Gilets jaunes. Les casseurs sont très vite entrés en action, notamment autour de la place de l'Etoile. Les manifestants entendaient marquer le coup, au lendemain de la fin du grand débat. Ce 18e samedi correspond aussi aux 4 mois du mouvement, avec une violence qui s'est à nouveau exprimée.
– Ils avaient promis un raz-de-marée et un coup d'éclat.
La matinée n'est pas terminée, et place de l'Etoile, la situation barrières de chantier sont incendiés dans les rues adjacentes. Non loin de l'Arc de Triomphe, un groupe prend pour cibles 2 voitures de police à coups de projectiles. Il les contraint à faire marche arrière, puis charge le véhicule des forces de l'ordre avant de crier sa satisfaction. Sur les Champs-Elysées, 2 premières boutiques sont victimes de casseurs. Vitrines brisées, pillées et quelques centaines de mètres plus bas, c'est le célèbre Fouquet's qui est pris pour cible. Les panneaux de protection n'ont pas résisté. Aujourd'hui, certains manifestants avaient délaissé leurs gilets jaunes préférant suivre les consignes de se vêtir de noir avec un brassard. Tôt ce matin, de la Gare du Nord, de la porte Maillot en bus, dans le calme, ils arrivaient de Bretagne, de Lorraine, de Lille.
capture
– On n'est pas là pour casser. On est juste là pour manifester, que ça se passe dans le calme.
– Ça ne nous fait pas plaisir d'être dans la rue. Mais ça ne bouge pas. Il faut faire quelque chose de plus important pour que le gouvernement accède à nos
– Des Gilets jaunes très mobilisés autour des thèmes de la 1re heure comme le pouvoir d'achat.
– Je travaille au Secours populaire. Tous les jours, je vois des gens qui travaillent et qui viennent pour se faire aider. Ça me bouffe.
capture