logo Le moteur de recherche de la télé

Edgar Degas, Mary Cassatt, les enfants terribles de l'impressionnisme


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 22h30 sur France 5

capture
– La vision masculine se fait depuis l'orchestre réservé aux hommes. Ils pouvaient aller voir les danseuses en coulisses. Les femmes n'étaient pas habilitées à y aller. Elles devaient s'asseoir dans les loges. Donc Mary Cassatt représente les femmes comme étant celles qui observent et celles qui sont observées. Le spectateur complète ce cercle en regardant ce jeu de regards.
– Leur manière de peindre est si proche qu'on peine parfois à distinguer un Degas d'un Cassatt. Comme pour la "Jeune fille arrangeant "ses cheveux"
– Cette toile, mal interprétée, a été confondue avec un Degas. Mary Cassatt en était flattée. Mais au final, le tableau fut attribué à Mary Cassatt.
capture
– En fait, il semblerait qu'un jour, tous deux voyant les oeuvres d'un de leurs confrères, Cassatt ait osé dire que l'oeuvre n'avait pas de style. Et Degas se serait là... montré facétieux, haussant les épaules, l'air de dire : "Voyez-vous ces femmes qui se mêlent de juger l'art !"
– Comme un défi personnel, elle a peint le portrait d'une jeune fille se coiffant de façon similaire aux femmes qu'il peignait dans cette pose. Elle voulait lui prouver que seules la composition et la facture de la toile permettaient de créer le style.
– Degas voyant le tableau, il aurait écrit à Cassatt : "Quel dessin ! Quel style !"
– Quatre mots qui trahissent bien l'esprit de Degas, assez malin pour vanter son propre style au détour d'un compliment. Peu importe l'ironie. Pour Mary Cassatt, c'est une victoire. Elle venait de prouver qu'elle était à la hauteur de son confrère.
– Quand il a vu ses toiles, il aurait dit: "Je n'admettrai jamais qu'une femme puisse peindre comme ça." Cette remarque était sarcastique. Mais il complimentait ainsi Mary. Il lui exprimait son admiration.
– Degas aime tellement la toile de Cassatt, qu'il la lui échange contre l'un de ses nus. Sa collection personnelle compte 3 pastels et une centaine de gravures signés Mary. Mary Cassatt possédait une quinzaine d'oeuvres de Degas. Leur amour en peinture est évident. Mais s'aimaient-ils aussi dans la vraie vie ?
capture