logo Le moteur de recherche de la télé

C l'hebdo


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 19h00 sur France 5

capture
–  O.Beaumont: On aurait pu le mettre dans la gourmandise. Dans la gourmandise, on peutjouer l'ivresse. Ou alors, dans la partie sur la luxure, en effet.
– Ali Baddou : Parce que vous racontez, vous aussi, parce qu'il est question de vie privée, un candidat à la présidentielle qui aurait entretenu des liaisons avec ses collaboratrices. Vous le racontez, mais vous ne citezjamais son nom. On essaie de deviner qui c'est.
– Olivier Beaumont : Oui.
– J.-M.Aphatie: Candidat à la présidentielle de 2017.
capture
– Olivier Beaumont : Tout à fait, la dernière.
– Ali Baddou : Ily a une sorte de jeu de dupes ou de livre à clé?
– Olivier Beaumont : Pas de jeu de dupes.
– Ali Baddou : Vous n'allez pas au bout pour ne pas nous raconter
– Olivier Beaumont : Bien sûr. Dans ce chapitre qui est consacré à la luxure, je fais une petite incise au début d'ailleurs en précisant qu'au début de ce chapitre qui est à la fin du livre, parce que certains lecteurs ont peut-être le réflexe de commencer par ce chapitre... Forcément, on le comprend. Je raconte des histoires Je parlé dé Gérald Darmanin, de Michel Sapin, de la relation très particulière du couple Sarkozy-Bruni. Et en effet, je parle de ce candidat à l'élection présidentielle de 2017 qui, pendant tout le temps de sa campagne, entretient une relation avec une personne qui faisait partie de son équipe de campagne. Ily a des règles, en France. Des règles morales, mais aussi des règles de droit, qui sont liées au respect de la vie privée, qui font qu'on peut ne pas raconter l'histoire, parce que c'est un fait politique. Ça a été un problème dans cette campagne, la présence de cette personne, parce qu'elle faisait partie de l'équipe de campagne et elle étaitjugée par tous les collaborateurs comme non légitime à ce poste. Ça a posé un vrai problème pour le fonctionnement quotidien...
– Ali Baddou : Comprenne qui pourra. Les lecteurs de votre livre se feront leur idée.
– Olivier Beaumont : Et surtout, il y avait l'appréhension en permanence de l'équipe de campagne, la crainte que cette histoire soit révélée et publiée.
– Ali Baddou : Vous restez avec nous tous les 3.
capture