logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 17h50 sur France 5

capture
–  On vient à la campagne pour trouver du calme, un paysage, un endroit paisible, pas pour subir les nuisances.
– Vrombissements du rotor, flashes lumineux, des nuisances que veut éviter ce collectif de riverains.
– On prend en otages les habitants, quelque part...
– Ils ont décidé d'appeler leur maire.
capture
– Bonjour Monsieur, vous allez bien? Vous vous étiez engagé, lors du dernier conseil municipal, à établir une vraie consultation auprès des habitants d'Armentières... *- Il n'a pas été question de faire une consultation auprès des
– Donc vous vous foutez complètement des avis des *- Un peu de respect, s'il vous plaît!
– On n'est pas opposés à l'énergie éolienne mais des éoliennes à 600 habitations, c'est insupportable! On ne demande pas leur avis aux habitants, ni aux communes, pour l'implantation.
– La France compte plus de 1.000 associations anti-éoliennes comme celle-ci. Résultat, il faut en moyenne 7 ans pour qu'un parc voie le jour. Beaucoup trop, selon Europe Ecologie-Les Verts... En Allemagne, le délai est seulement de trois ans.
– L'Allemagne a créé des coopératives collectives, notamment des communes, qui pour faire le projet vont associer les habitants, qui sont partie prenante de ces installations. Là, l'installation est favorisée et augmente. Et les habitants touchent une partie du profit généré. Il a fallu dix ans par exemple à cette éolienne pour sortir de terre dans l'Aisne... Incompréhensible pour Nicolas, qui défend la filière.
– Aujourd'hui, la filière éolienne crée quatre emplois parjour. Des emplois locaux, non délocalisables et pérennes dans le Donc, tout ce qui est lié à la maintenance des éoliennes, ce sont
– L'éolien représente à peine 5% de la production énergétique française, bien loin des 30% fixés par le gouvernement comme objectif pour l'année 2030.
– A. de Tarlé : Question de téléspectateur...
capture