logo Le moteur de recherche de la télé

Missouri

Vivre loin du monde


diffusion le samedi 16 mars 2019 à 16h00 sur France 5

capture
– Tu as lavé cette salade ? Pourquoi ? Elle a été lavée par la pluie, un jour ou l'autre !
– Espérons que je n'aie pas uriné dessus !
– L'urine est stérile !
– Je ne suis pas le seul à bénéficier de l'expertise de Bo. Cet après-midi, des élèves viennent suivre un cours au chalet.
– Cet endroit va me manquer.
– Moi aussi ! J'ai beaucoup aimé ces derniers jours. Bo vit entre 2 mondes, mais il est plus à l'aise ici et seul. Je ne l'ai pas encore vu avec d'autres personnes, je n'ai pas découvert cette partie de sa vie. Je suis curieux de rencontrer ces gens.
– Bienvenue ! Heureux que VOUS soyez venus.
capture
– Aujourd'hui, techniques de base...
– Avec la technique, vous ferez du feu !
– Avec des personnes de la région.
– Ça doit être perpendiculaire à l'axe, lui-même perpendiculaire au foyer. Voilà la cadence qu'il faut. On va d'un bout à l'autre. Quand la cadence est bonne, je peux augmenter la pression vers le bas. Mais si j'appuie trop fort, ça va glisser. Donc voilà, on a une petite braise... Il souffle. Et du feu !
– Le but premier de Bo est de faire aimer la nature. Et voilà !
– Bien joué !
– Mais il attire un autre type de clientèle. Vous comptez vous en servir ou vous aimezjuste l'idée d'avoir ces connaissances ?
– Je ne compte pas m'en servir mais, en tant que survivaliste, je pense qu'il vaut mieux avoir un outil dont on n'a pas besoin que ne pas avoir un outil dont on a besoin.
– Les survivalistes se préparent à une certaine éventualité ?
– La devise, chez les scouts, était : "Toujours prêt !"
– Vous êtes bien préparé ?
– Plutôt bien. Personne ne peut prédire l'avenir, mais quand on voit que les pays dépensent de l'argent qu'ils n'ont pas, il y aura forcément un retour de bâton économique, un jour.
– Ces élèves sont un autre type d'adeptes de la survie.
– Et la grippe aviaire ! Ebola, c'était il n'y a pas si longtemps ! Ça aurait pu arriver jusqu'ici !
capture